Autonomy drague les utilisateurs de Fast / Microsoft

Quitte à changer de système d'exploitation autant changer de logiciel. Telle est la proposition d'Autonomy vis-à-vis des entreprises équipées du moteur de recherche Fast (acquis par Microsoft en 2008). En février dernier, Microsoft annonçait qu'il ne commercialiserait plus de nouvelles versions d'ESP pour les systèmes Unix et Linux.

Dix mois plus tard, Autonomy, concurrent historique de Fast, lance un programme « Put Fast in the Past » avec dans le package un connecteur Sharepoint gratuit et une remise de 50% sur le coût de licence pour les entreprises qui se décident avant le 31 décembre. Un délai bien court pour inciter des entreprises à faire la bascule.

Cela ressemble davantage à un coup de pub et à un coup de pouce aux entreprises qui ont déjà mené une réflexion et mis en place des maquettes. Le déploiement d'un moteur de recherche d'entreprise est en effet une opération délicate qui nécessite une bonne préparation, ne serait-ce que pour juger de la qualité des connecteurs.

En outre, les clients de Microsoft ne sont pas forcément pressés puisque l'éditeur garantit 10 ans de support. Mieux, certains s'interrogent : à partir du moment où Sharepoint constitue le socle de l'intranet, pourquoi ne pas choisir Fast comme outil de recherche ? Ses insuffisances, par exemple dans la sémantique, peuvent être comblées par des solutions tierces, comme Luxid for Sharepoint, annoncé par Temis il y a quelques semaines.

Promo Newsletter