Messagerie

Clap de fin pour l'outil d'aide à la gestion des e-mails Etacts

C'est par courrier électronique que les fondateurs d'Etacts ont annoncé hier aux utilisateurs l'arrêt de son service d'aide à la gestion des e-mails. Le 31 janvier prochain, le service sera débranché et les données utilisateurs collectées détruites. Une annonce relayée sur la page d'accueil du site.

Etacts

L'aventure aura duré moins d'un an. Les perspectives semblaient pourtant prometteuses. A l'instar d'autres start-up,  Etacts aide les utilisateurs à mieux gérer leurs messages en définissant ceux qui prioritaires, ceux qui nécessitent un rappel...

Son plug-in pour Gmail ajoute une couche sociale à la messagerie en se connectant à LinkedIn pour afficher les profils des expéditeurs, en constituer ainsi une liste de contacts privilégiés. Il consolide dans une même interface les messages venus des médias sociaux, comme Facebook, Twitter ou LinkedIn et propose même une connexion à son mobile en identifiant les correspondants avec lesquels les échanges téléphoniques ou par SMS sont les plus nombreux. Il avait signé un accord avec AT&T dans ce sens.

Une décision qui fait suite au rachat par Salesforce

En outre, la société avait rapidement levé des fonds (700 000 dollars) et comptait de nombreuses personnalités du monde IT et du capital-risque californien parmi ses investisseurs : les fondateurs de Youtube et de Delicious, l'ex directeur technique de Netscape...

La décision est dès lors d'autant plus surprenante. Elle est consécutive, selon le site TechCrunch, à son acquisition par Salesforce. Ce dernier intégrerait la technologie dans sa solution de gestion de la relation client.

De son côté, le site ReadWriteWeb se fait l'écho d'autres mouvements parmi les concurrents d'Etacts : prise de contrôle de Rapportive par un grand fond d'investissement, intérêt de RIM pour Gist. A noter qu'en France, Kwaga est positionné sur le même marché que ces éditeurs américains.

Promo Newsletter