Des Community Managers pour les pharmas et les biotechs ?

Internet, Biotech & Pharma, Médias sociaux : tel était le thème du débat mené lors la 13e édition du Club Biotech, créé par RSA Executive Search, un cabinet de conseil en recrutement spécialisé dans les secteurs de la pharmacie, des biotechnologies et des industries associées.

Premier grand constat de ce débat qui réunissait une trentaine de décideurs du secteur de la santé, le retard pris par les laboratoires pharmaceutiques et les sociétés de biotechnologie en termes de présence sur les réseaux sociaux. « A l’exception de Linkedin, la plupart des big pharma n’ont été présentes sur les réseaux sociaux que par le fait des particuliers qui se sont emparés de leurs noms. Ce n’est que depuis quelques mois que les firmes pharmaceutiques ont pris conscience que les médias sociaux leur permettaient de produire rapidement une communication efficace et impactante sur certaines de leurs activités », note ainsi Pierre-Yves Arnoux, de Substance Active, une agence web spécialisée dans la santé 2.0.

D'où la nécessité, pour les industriels de ces secteurs, d'accepter que certains de leurs services puissent produire du contenu pour les médias sociaux. Si les réglementations empêchent ces derniers d'être des canaux de communication pour promouvoir des produits, ils peuvent en revanche servir à « promouvoir la science, échanger de l’information avec des personnes ciblées, avoir un lien direct avec des leaders d’opinion et des associations de patients », remarque pour sa part David Réguer, de Substance Active.

Deuxième grand constat, qui découle du premier, il faut faire émerger des profils de Community Managers au sein de ces industries. « De nombreux cadres des départements R&D et marketing peuvent avoir un rôle à jouer, indique Priscilla Motte-Lecœur, directrice de RSA Executive Search France et présidente du Club Biotech. En coordination avec la stratégie de communication globale des sociétés, ces personnes ont vocation à animer différentes communautés réunies sur des intérêts partagés. Outre-Atlantique, de nombreux laboratoires pharmaceutiques et petites sociétés de biotechnologies ont ainsi ouvert des postes de Community Managers. Cette tendance devrait très prochainement trouver un relai en Europe. »

Promo Newsletter