Google invite à ne pas passer à Office 2010

Alors qu’Office 2010 est désormais disponible pour les entreprises, Google vient de se fendre sur son blog officiel d’un billet proposant une alternative à cette mise à jour. S’agit-il de Google Docs ? Pas tout à fait. Google se fait plus modeste, ou réaliste, en proposant aux clients de Microsoft de conserver leurs anciennes versions d’Office et de les compléter avec sa propre plate-forme en ligne.

Une solution qui a le mérite selon Google d’être « sans effort, peu onéreuse et d’apporter une remarquable hausse de la productivité », tout en s’épargnant une « laborieuse » migration vers Office. Notons que Google a déjà usé du même argument il y a quelques jours, avec une vidéo au sujet de Google Apps sur Youtube, où il est dit « qu’avec le plug-in Docverse pour Office 2003 et 2007, il n’est plus nécessaire de migrer vers Office 2010 ».

Google appuie cette fois sa démonstration sur un tableau comparatif entre les deux options (voir ci-dessous). Google s’attaque d’abord à l’aspect plate-forme de la solution de Microsoft en mettant en exergue que pour tirer le plein bénéfice d’Office 2010, il est aussi nécessaire de passer aux dernières versions de Windows, SQL et Sharepoint.

L’argument est un peu bancal. Certes la migration a un coût, mais rester à d’anciennes versions d’Office à périmètre comparable ne coûtera pas beaucoup moins cher, le coût des anciennes et nouvelles licences étant sensiblement équivalents dans le cadre des programmes de financement de Microsoft (Software Assurance).

Google+Office 2003/2007 contre Office 2010

Mais il est vrai que les modèles de tarification des suites bureautiques diffèrent. Microsoft fait payer la licence perpétuelle de la version Professional 499 dollars, alors que Google facture 50 dollars par an et par utilisateur l’utilisation des Google Apps.

Dernier argument mis en avant par Google, son avance en termes de collaboration temps réel sur les documents. Selon Google, seuls Word et Excel bénéficient de ces fonctions à condition de disposer de Sharepoint 2010. Alors qu’avec DocVerse, toutes les applications pourront bientôt profiter de ce mode de collaboration (Google rend Microsoft Office collaboratif).  Ces arguments convaincront-ils les entreprises de s’intéresser à cette voie intermédiaire de juxtaposition des deux plates-formes ? A voir…

Le billet de Google

La vidéo Youtube

Promo Newsletter