Etude

Innovation et compétitivité : l'entreprise néglige la créativité de ses salariés

C'est l'un des constats qui ressort d'une étude de l'association promotrice de l'innovation participative Innov'Acteurs et de la société Capitalcom, menée du 12 au 21 novembre auprès de 775 personnes représentatives de la population active.

Pour 65% des interrogés, en effet, l'entreprise ne solliciterait pas suffisamment voire pas du tout leur créativité, alors que 76 % souhaiteraient pourtant être davantage incités à innover au quotidien.

A l'heure où la compétitivité est au cœur des débats, seuls 19 % des actifs auraient d'ailleurs le sentiment que les entreprises s’appuient suffisamment sur leur capacité à innover pour favoriser leur compétitivité. Et, alors que deux tiers des sociétés du CAC40 auraient mis en place une démarche d'innovation participative, 52 % des interrogés estimeraient que l'innovation des salariés est perçue par les managers comme une démarche intéressante mais souvent minimisée.

Autre décalage noté par les auteurs de l'étude entre l'entreprise et les salariés : tandis que ces derniers souhaiteraient davantage contribuer à l’amélioration de leurs conditions de travail (36%), ils ont le sentiment que les entreprises les incitent à être créatifs essentiellement dans l’amélioration des processus en interne et dans le développement de nouveaux produits et services... (voir l'infographie ci-dessous).

Etude Innov'Acteurs-Capitalcom

Politique RH et outils sociaux, des stimulants d'innovation participative

En termes d'incitation, ils sont 74 % à estimer que la politique de ressources humaines peut contribuer au développement de l’innovation participative. Avec 40% des suffrages, c'est la reconnaissance du travail de chaque collaborateur qui figure au premier rang des facteurs incitatifs, suivi d’un management ouvert à la nouveauté et au dialogue (20%) et d'une politique de rémunération satisfaisante (16%).

Enfin, pour 59 % des interrogés, l'utilisation de solutions comme les réseaux sociaux d'entreprise contribuent à développer l’innovation participative. D'abord en permettant un plus grand partage de compétences en interne (34%), et en deuxième position en permettant de faire remonter les idées au management directement (23%). A noter que ce dernier critère reçoit l'assentiment de 67 % des actifs de 65 ans et plus (voir l'infographie ci-dessous).

Etude Innov'Acteurs-Capitalcom

Promo Newsletter