Réseau social

Jive se veut le champion de l’imbrication entre social et Business

Le leader des réseaux sociaux d'entreprise vient d'annoncer la version 6 de sa plate-forme Engage. Prévue pour le courant de l'année pour les déploiements sur site, celle-ci est disponible depuis le 2 mai dans sa version Saas, Jive Cloud.

« Nous avons inventé le Social Business. Aujourd'hui nous le réinventons », déclare peu modestement l'éditeur à l'occasion de la présentation de cette nouvelle version. Discours marketing mis à part, il faut bien avouer que les quatre principales fonctionnalités qui font leur apparition, à défaut de réinventer stricto sensu le Social Business, apportent des réponses à ses enjeux actuels. Enjeux auxquels Jive, soit dit en passant, n'est bien sûr pas le seul éditeur à vouloir répondre.

Du social intégré dans les applications web

Première problématique à laquelle sont confrontés les réseaux sociaux d'entreprise (RSE), celle de leur lien aux autres applications, notamment métier. Après s'être incrusté dans Microsoft Outlook il y a un an, grâce au rachat d'OffiSync (Lire), l'éditeur poursuit dans la même philosophie avec Jive Anywhere.

Grâce à un simple plug-in installé dans le navigateur web, l'utilisateur accède directement via une fenêtre dépliante aux contenus du réseau social relatifs à la page consultée, que celle-ci soit issue d'un site ou d'une application web.

Pour faciliter cette connection, des API sont disponibles pour des applications comme Salesforce, Microsoft Dynamics, Office 365, SAP, Netsuite, Google Docs et Linkedin. Mais à défaut, Jive Anywhere se fonde sur l'URL et les métadonnées de la page consultée pour identifier des correspondances.

Zoom sur Jive Anywhere

Jive dans LinkedinConverser dans Jive depuis des applications web. Une fois le plug-in Jive Anywhere installé dans le navigateur web, un onglet Jive est intégré à la fenêtre du navigateur. Cliquer sur l'onglet fait apparaître une fenêtre qui affiche les contenus de Jive (documents, discussions, groupes) liés à la page consultée. Dans l'exemple ci-dessus, l'utilisateur découvre une question posée dans Jive sur un profil dans Linkedin. En cliquant sur la question, il peut directement lui apporter une réponse depuis Linkedin.

Jive dans SalesforceCréer un groupe et inviter des membres à le rejoindre. Depuis une application, l'utilisateur peut savoir si un groupe est déjà créé sur le contenu lié à la page qu'il consulte. Dans l'exemple ci-dessus, l'utilisateur constate qu'aucun groupe n'existe pour une opportunité commerciale répertoriée dans Salesforce. Sans quitter cette dernière application, il peut créer un groupe sur Jive, puis sélectionner les utilisateurs qu'il souhaite inviter à rejoindre le groupe.

Des conversations connectées à des applications tierces

Dans un mouvement presque inverse à Jive Anywhere, mais toujours pour répondre à la même problématique, la deuxième nouvelle fonctionnalité, Jive !Apps Experiences, s'appuie sur les spécifications OpenSocial pour permettre l'intégration d'informations issues d'applications de la MarketPlace de l'éditeur au sein de conversations ou documents du réseau social.

En saisissant le caractère « ! » dans un texte, l'utilisateur fait ainsi apparaître une fenêtre contextuelle dans laquelle il peut sélectionner des actions relatives à des applications comme Box, Goshido, Lucidchart, Wrike ou encore Social Selling with Salesforce : intégrer un lien vers un de leur contenu, insérer un diagramme, créer une tâche, etc.

Zoom sur Jive!Apps Experiences

Jive !Apps ExperiencesDes applications tierces au sein des conversations. En saisissant, dans l'exemple ci-dessus, un point d'exclamation dans sa réponse à une question posée sur Jive, l'utilisateur fait apparaître une fenêtre lui proposant différentes actions possibles liées à des applications tierces.

Il choisit ici d'ouvrir Social Selling With Salesforce, qui s'affiche alors au sein d'une fenêtre dans Jive. Dans cette application tierce, il sélectionne un lien vers une fiche commerciale et sauvegarde son choix. Le lien vers cette fiche apparaît alors dans sa réponse sur Jive. Le destinataire de la réponse n'aura qu'à cliquer sur ce lien pour accéder à son contenu sur Social Selling With Salesforce, toujours sans quitter le réseau social.

Des informations mieux filtrées

Troisième nouveauté, Jive What Matters revisite le flux d'activité, en offrant notamment la possibilité à l'utilisateur de créer ses propres sous-flux, pour y rassembler des personnes ou des groupes, par exemple liés à un projet. Un filtrage devenu nécessaire vu la saturation de notifications qui guettent le flux d'activité principal, entre les informations provenant des personnes suivies, des applications intégrées et des discussions de communautés.

Enfin, dernière nouvelle grande fonction, Jive Edge. Ce mécanisme, qui tire parti de la technologie de monitoring social de Proxima Labs, société acquise l'année dernière par Jive (Lire), optimise la recherche d'informations en se basant sur le graphe social de l'entreprise (par exemple, en identifiant les conversations menées sur un sujet et les personnes impliquées). De plus, ce système intelligent est capable, au fil du temps, d'apprendre des actions de l'utilisateur, et donc de lui proposer des mises en relation ou des contenus vraiment pertinents par rapport à son contexte de travail.

A noter que Jive profite du lancement de la nouvelle version en mode Saas de son réseau social pour également proposer une formule d'essai gratuite de 30 jours, valable pour des équipes de 25 à 250 000 personnes. Une bonne occasion pour tester ces fonctionnalités qui sont censées réinventer le Social Business : Try Jive.

Promo Newsletter