Monitoring social

La Coupe du Monde de football vue d'une Social Dataroom

Le spécialiste français du social monitoring Linkfluence et l'agence digitale Publicis Modem mettent en place un dispositif pour surveiller et analyser les conversations des réseaux sociaux relatives à l'événement sportif.

Pendant cinq semaines, une équipe pluridisciplinaire (planning stratégique, social media, création, data-mining) sera immergée dans cette Dataroom, équipée de six écrans. Sa mission : tirer des conversations générées par la Coupe du Monde sur le web les bons enseignements, réagir sur les réseaux sociaux et ajuster les campagnes de communication en temps réel.

Grâce à Radarly, l'outil de monitoring et d'analyse du web social de Linkfluence, cette équipe surveillera Twitter, Facebook, Google+, YouTube, Dailymotion, la blogosphère, les forums et les médias online, le tout dans plus de 50 langues.

Une Dataroom qui sera pérennisée

Les matchs seront classés en fonction du volume de conversations généré. Les équipes, les joueurs et les entraîneurs à l'origine du plus grand nombre de commentaires et de mentions durant la compétition seront également repérés. Les diverses actions des marques (publicité télévisée, sponsoring, real-time marketing, etc) seront de plus suivies de près, et comparées à l'aune de leurs résultats sur le web social.

Mais cette Dataroom aura aussi vocation à être pérennisée. « Le social media est central dans notre métier ; il était important que nous puissions disposer d'un dispositif pour rebondir le plus rapidement possible sur les événements qui font l'actualité, créer des contenus de marque propices à la viralisation. La Coupe du Monde est un bon moyen de la tester », explique Michaël S. Levy, directeur exécutif de Publicis Modem.

Promo Newsletter