Administration 2.0

La créativité des agents publics de l'Etat mobilisée en mode participatif

La ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, Marylise Lebranchu, a lancé vendredi 1er mars la démarche « Innover et simplifier avec les agents publics », un dispositif d'innovation participative s'appuyant sur une plate-forme 2.0 et des ateliers organisés dans les territoires.

L'objectif est de recueillir les idées des agents sur trois grands axes de modernisation de l'action publique : rendre un meilleur service, améliorer le fonctionnement interne, simplifier les réglementations.

Dans un discours à Alençon lors du lancement de la démarche, Marylise Lebranchu a insisté sur la volonté d'une consultation qui dépasse les activités courantes de recherche d'amélioration, indiquant vouloir donner à cette dernière « une nouvelle ampleur, au sein de l’ensemble de l’administration de l’Etat et suggérer aux agents de faire des propositions dont l’impact ou le niveau de décision ou de mise en œuvre pourrait aussi dépasser leur propre cadre quotidien ».

Une vingtaine de domaines où des propositions de modernisation sont attendues

1/ Rendre un meilleur service

Propositions pour améliorer et simplifier les relations entre l’usager et les services publics : information et renseignements administratifs, accueil des usagers, simplifications des démarches pour les particuliers, entreprises et associations, services numériques.

2/ Améliorer le fonctionnement interne

Propositions pour améliorer les processus de gestion des services centraux et déconcentrés, améliorer les processus transversaux et réduire les tâches et actions inutiles : traitement et instruction des demandes, circuits d’information et de décision, gestion budgétaire et financière, gestion des ressources humaines, systèmes et réseaux d’information et de communication, environnement et conditions de travail, réduction des tâches inutiles.

3/ Simplifier les réglementations

Propositions de simplification des réglementations et des normes en identifiant et en supprimant les textes inutiles, caducs ou trop complexes (lois, décrets, circulaires, coutumes…) applicables : aux particuliers, aux entreprises, aux associations, aux collectivités et aux agents

Depuis vendredi dernier et jusqu'au 30 avril, les agents peuvent donc contribuer, à titre individuel ou collectif, sur les trois thèmes de la consultation via le site innover.modernisation.gouv.fr, avec comme impératif que les propositions soient potentiellement applicables et généralisables au niveau national.

A noter que la plate-forme permet aussi aux agents de voter pour les propositions de leurs collègues et de les commenter. « De cette manière, cette vaste consultation est aussi un moyen de favoriser les échanges entre les agents, y compris entre services qui ne se côtoient pas habituellement », indiquait Marylise Lebranchu.

Innover et simplifier avec les agents publics

La démarche innover et simplifier avec les agents publics s'appuie sur une plate-forme 2.0, où les participants peuvent non seulement proposer des idées mais aussi débattre et voter.

Après analyse de toutes les idées, celles retenues seront intégrées dans les programmes ministériels de modernisation et de simplification de l’action publique et aux décisions du comité interministériel pour la modernisation de l’action publique (Cimap).

Les agents dont les idées auront été retenues pourront également être sollicités pour étayer, s’ils le souhaitent, leurs idées avec les équipes du secrétariat général de la modernisation de l'action publique (SGMAP) ou des ministères concernés. Enfin, un suivi des idées mises en œuvre sera réalisé et les agents seront informés de l’évolution de leurs propositions, précise un communiqué.

Des groupes de travail locaux pour innover sur le terrain

Parallèlement à cette démarche 2.0, des consultations sont lancées au niveau des départements et des régions, via des ateliers de travail, afin de favoriser l'émergence des idées du terrain et la réflexion en groupe. Les propositions pourront être ici de portée locale ou nationale.

« Je souhaite que les services soient encouragés et accompagnés dans une démarche de consultation en ateliers de leurs agents, pour améliorer leur activité quotidienne, mais aussi faire des propositions innovantes pour l’action publique », a commenté Marylise Lebranchu.

Pour réussir dans cette seconde initiative, celle-ci est d'abord lancée sur quelques sites pilotes, dont les trois départements de la préfecture de région de Basse-Normandie, ce qui permettra d'affiner la méthodologie pour un lancement à grande échelle.

A l’occasion du déplacement de Marylise Lebranchu à Alençon, un groupe d’agents a d'ailleurs inauguré un premier atelier de 3 heures, au terme duquel ils ont pu discuter avec la Ministre de leurs propositions, avant que ces dernières ne soient mises en ligne sur le site participatif.

Au terme de cette démarche d'ateliers, une synthèse sera réalisée pour que le gouvernement en fasse un bilan lors du Cimap de la fin du premier semestre.

Précisons que la consultation participative Innover et simplifier avec les agents publics s'intègre dans la démarche globale initiée par le SGMAP que nous vous présentions dans un article récent (L'innovation collaborative vecteur de la modernisation de l'action publique), démarche globale qui, au-delà des seuls agents de la fonction publique d'Etat concernés ici, associe à travers différents dispositifs à la fois l'ensemble des agents publics, les usagers et les opérateurs à la modernisation de l'action publique.

Promo Newsletter