Enquête

La créativité des salariés davantage sollicitée

Selon une nouvelle enquête réalisée par l'association Innov'acteurs et Capitalcom, 41 % des salariés français jugent que leur entreprise sollicite suffisamment leur créativité, soit 7 points de plus qu'en 2013 (voir notre article).

Menée auprès de 752 personnes représentatives de la population active ayant un emploi, cette enquête fait également ressortir que 63 % d'entre elles ressentent le besoin ou l'envie de proposer de nouvelles idées dans le cadre de leur activité professionnelle. En 2013, elles étaient 74 % à déclarer qu'elles aimeraient que leur entreprise les incite à innover davantage. Un autre signe que les choses ont bien évolué, davantage de salariés étant sollicités pour proposer des idées ?

Enquête Innov'Acteurs 2014

Toujours est-il que l'on apprend également que 65 % des interrogés ont le sentiment de bien comprendre la stratégie de leur entreprise et que 53 % jugent que cette dernière favorise la performance collective. « Ces ratios particulièrement élevés sont très encourageants dans la mesure où ils créent un contexte favorable à l’innovation participative », estiment les auteurs de l'enquête.

De nouvelles pratiques méconnues

En matière de dispositifs de recueil des idées, les réunions de partage en petits comités et les boîtes à idées restent les deux moyens dont aimeraient disposer les salariés. Mais l'enquête montre aussi que certaines nouvelles pratiques sont largement méconnues, voire très peu utilisées.

En la matière, l'Open Innovation pointe en tête, connue par 19 % des salariés, bien qu'utilisées par seulement 11 % de leurs entreprises. En queue de peloton, l'on trouve les Hackatons, juste derrière les Fablabs.

Enquête Innov'Acteurs 2014

Autres chiffres qui évoluent, même si c'est à la marge : 60 % des salariés ont le sentiment d'être plus créatifs en dehors de leur temps de travail. Ils étaient 63 % en 2013. Dans le même temps, les principales explications qu'ils donnent de cette situation sont que, ainsi, ils sont libérés de toute pression (30 %, contre 29 % en 2013) et disposent de plus de temps (21 % contre 20%). Le signe que les choses ne s'arrangent pas en termes de condition pour innover ?

Reste qu'une large majorité des salariés (70%) indiquent développer leur créativité et proposer des idées sur leur temps de travail. Mais un temps accordé par l'entreprise ou leur manager pour seulement 36 % des interrogés.

Enquête Innov'Acteurs 2014

Signe encourageant, pour les 25 % indiquant que leur manager ne stimule pas leur créativité, seuls 9 % estiment que c'est parce qu'il ne les en croit pas capables. Moins positif, les autres raisons sont qu'on ne le lui demande pas (26%), qu'il ne dispose pas des moyens matériels pour le faire (18%), qu'il manque de temps (17%), voire qu'il ne s'en croit pas lui-même capable (7%).

Un climat de confiance à instaurer par le manager

Si les salariés ne tiennent donc pas le manager pour responsable, l'enquête montre malgré tout le rôle majeur qu'il joue dans la mise en place d'un climat favorable pour se sentir libre de proposer des idées.

Ainsi, sur les 27 % de salariés indiquant qu'ils n'éprouvent pas le besoin de proposer de nouvelles idées, ils sont en moyenne 20 % à déclarer que la principale cause en est la peur de la réaction de leur manager ! Une peur ressentie par 25 % des 15-24 ans, mais qui décroît avec l'âge, puisque seuls 16 % des 50 ans et plus la ressente.

Enquête Innov'Acteurs 2014

Promo Newsletter