Le BarcampAlsace se met à l'heure européenne

Cette année, le BarCampAlsace devient international et prend le nom de BarCampEurodistrict 2010. Il sera organisé dans le cadre de la Semaine de l’entrepreneur européen, le 20 novembre dans l’enceinte du CPPlex, un espace de coworking à Strasbourg. Les thèmes de discussion seront axés sur les usages internet, les logiciels libres et les réseaux sociaux.

Aucun spectateur, tous participants

La journée se déroulera selon le principe désormais traditionnel des barcamps, aucun spectateur, tous participants. Le matin, toute personne peut inscrire un thème de discussion sur un tableau blanc et réserver une salle avec un créneau horaire où les participants peuvent s’inscrire selon leur intérêt. Il arrive souvent que des gens soumettent à la discussion une idée de développement d’un produit ou d’un service pour recueillir l’avis d’autres porteurs de projets.

« De fait, il n’y a pas de programme. Et c’est ce qui fait l’originalité de cet événement. Nous partons à la rencontre de la créativité des participants pour faire émerger de nouvelles idées », explique Yann Klis, organisateur de ce barcamp. Les discussions pourront se tenir en anglais, en allemand ou en français, selon la composition de l’assistance.

Un lieu d’émergence de nouvelles idées

Pour sa part, Yann Klis présentera un projet de développement logiciel qui reprend le principe du Kanban, un terme japonais qui signifie « une fiche ». Déployée à l’origine dans les usines Toyota, la méthode Kanban consiste simplement à accrocher une fiche cartonnée sur les bacs d’une ligne d’assemblage avec la mention de l’état d’avancement des tâches : à effectuer, en cours ou réalisée. Yann Klis voudrait en reprendre le principe pour les tâches transversales qui ne sont pas planifiées dans le processus de réalisation technique d’un projet. « Cela peut gérer par exemple des tâches toutes simples comme l’achat d’une ramette de papier », illustre-t-il.

« J’aime participer à ce type d’événement, car on y rencontre des gens de différents horizons qui nous apportent un regard différent. La confrontation des idées est très enrichissante », affirme Stéphane Becker, président d’Alsace Digitale et responsable de Creative Patterns, une société spécialisée dans la production de jeux vidéo. « Chaque participant apporte quelque chose au collectif. A partir de là tout est possible. Nous repartirons peut-être avec de nouvelles idées », espère-t-il.

Pour s’inscrire et participer

Promo Newsletter