Le Community Manager reconnu par Michael Page

Il y a comme un air de liste à la Prévert dans le Guide des nouveaux métiers de Michael Page. Le Community Manager cohabite avec le chef de projet sites et sols pollués, le Yield Manager, l'expert en bilan carbone, le chargé d'affaires en restructuration de dette...

Au total ce sont 29 nouveaux métiers (ou modernisation de fonctions) que le cabinet de recrutement a recensé. Pour chacun d'eux, il propose une fiche de poste synthétique avec le niveau de responsabilité, les qualités, la formation et l'expérience requises, le niveau de rémunération, les perspectives d'évolutions du poste, la typologie d'employeurs et la dimension internationale.

Le Community Manager intéresse en priorité les entreprises avec une forte présence sur le web. Aux sites médias et de commerce électronique s'ajoutent de plus en plus souvent les grandes marques.

Le Community Manager, généralement rattaché au service marketing, est chargé de veiller sur l'e-réputation, d'animer la blogosphère et plus globalement l'ensemble des outils du web 2.0. Le cabinet note qu'il n'existe pour l'heure aucune formation et que le métier est très peu formalisé. Les candidats naturels viennent du marketing et du journalisme, avec de préférence une première expérience sur le web.

En termes de salaire, le cabinet de recrutement fixe deux fourchettes : entre
30 000 et 40 000 euros par an pour les débutants (entre 1 et 3 ans d'expérience) et entre 40 000 et 65 000 euros pour les profils plus expérimentés (entre 3 et 7 ans). Ce qui semble généreux.

Le guide est disponible gratuitement en téléchargement sur le site de Michael Page.

 

Promo Newsletter