Start up

Le réseau social TodoBravo se tourne vers les entreprises

Lancé en début d'année, le réseau social grand public TodoBravo a réussi à se faire un nom sur le marché des réseaux sociaux grand public grâce à un positionnement original. Son éditeur n'accueille pas les mineurs, s'interdit de faire commerce des données à caractère personnel et veille à ce que le contenu sur le réseau ne soit pas indexé par les moteurs de recherche.

En attendant de commercialiser un premier service Premium pour particuliers, la société se fait d'ores et déjà financer par la publicité, sans toutefois renier ses principes. Les messages ne sont  pas contextualisés en fonction des utilisateurs comme cela se pratique habituellement, mais selon les espaces dans lesquels ils sont affichés. « Il en existe 125, précise son PDG Jean-Damien Hobé, par exemple les espaces bons plans, rencontres... »

L'objectif pour cette fin d'année est d'attirer, via une nouvelle offre, quelques grandes enseignes (une petite dizaine au maximum), prêtes à s'engager sur une période minimale d'un an. Leurs logos s'inscriront « en dur » dans la barre d'outils de l'interface et resteront donc en permanence visibles. 

TodoBravo

TodoBravo cible de grandes marques fédératrices, avec lesquelles les consommateurs ont tous été en relation, et qui ont pu être déçues de la faiblesse des retours de leurs pages Facebook ou de leur compte Twitter.

Quand l'utilisateur cliquera sur le logo de la marque, un espace de dialogue s'affichera dans une fenêtre distincte (iFrame). L'entreprise peut choisir de fédérer une communauté dans le réseau social ou de renvoyer les échanges vers son site.

S'il ne peut rivaliser en termes d'audience avec les géants des médias sociaux, l'éditeur revendique une audience « d'early adopters » et « d'influenceurs »,  en majorité des hommes de 26 à 44 ans, urbains et CSP+, des profils appréciés des publicitaires.

Fournir la plate-forme en marque blanche pour des besoins internes

Todobravo ne s'intéresse pas uniquement aux entreprises prêtes à passer de la publicité. Il envisage également de leur commercialiser sa plate-forme en marque blanche pour leurs besoins internes. TodoBravo servirait à des fins de réseau social d'entreprise.

Un des atouts que l'éditeur met en avant, outre une simplicité d'utilisation éprouvée auprès du grand public, est une gestion fine des profils. De la même manière que l'internaute gère plusieurs profils (personnel et professionnel par exemple), l'utilisateur en entreprise peut régler les types d'informations qu'il souhaite dévoiler en fonction de ses interlocuteurs et des espaces auxquels il participe.

Pour commercialiser son réseau social aux entreprises, l'éditeur cherche à recruter un réseau de partenaires à même de personnaliser le logiciel et de l'adapter aux attentes des entreprises. Sans nul doute sera-t-il aussi amené à l'enrichir fonctionnellement pour répondre aux nouvelles attentes des entreprises: tableaux de bords de plus en plus évolués, connexion à des applications d'entreprise... 

Promo Newsletter