Le secrétariat d'Etat à l'Economie numérique passe au web 2.0

« Les cordonniers ne sont plus les plus mal chaussés ! », annonce Nathalie Kosciusko-Morizet sur son compte Twitter. De fait, le secrétariat d'Etat à la prospective et au développement de l'économie numérique a depuis le jeudi 15 avril matin son site internet, développé sur le CMS open source Drupal.

Outre une rubrique Secrétariat d'Etat présentant Nathalie Kosciusko-Morizet et contenant son agenda ainsi que la liste des membres de son cabinet, des rubriques d'information Prospective et Numérique, le site dispose d'une Place Publique ouverte à tous, qui a vocation à être un espace d’expression et d’échange sur les projets pilotés par le secrétariat d'Etat. Trois types de modules sont destinés à cet usage : un mini-sondage, un sondage plus important, et un espace de contribution.

Premier chantier auquel les inscrits au site sont associés : Le droit à l'oubli numérique. Avec un mini-sondage (Etes-vous favorable à la mise en place d'un droit à l'oubli numérique ?) ; un sondage avec une douzaine de questions pour évaluer les premières pistes d'engagements de la Charte sur le droit à l'oubli, à savoir celles concernant la publicité sur internet et celles sur les réseaux sociaux et les blogs ; et, enfin, un espace de contribution grâce auquel il est possible d'apporter des idées et des suggestions pour enrichir la Charte sur le droit à l'oubli numérique.

Le site venant tout juste d'être lancé, l'espace contribution est encore vierge, mais il sera bien sûr possible de voir l'ensemble des contributions et de répondre à leurs auteurs. Cette première consultation publique est ouverte jusqu'au 31 mai.
Pour accéder à la Place Publique : Secrétariat d'Etat à l'Economie numérique.

secrétariat d'état à l'économie numérique

Promo Newsletter