Start up

Lima ou le centralisme documentaire à la maison

Une fois n'est pas coutume, Collaboratif-info s'intéresse à une start up qui ne vise pas le marché de l'entreprise mais celui des particuliers. Outre le fait que ceux-ci peuvent être des professionnels indépendants, le parcours de Lima et le produit qu'elle a développé méritent toutefois que l'on s'y arrête.

La semaine dernière, la jeune pousse française a annoncé avoir levé 2,5 M$ auprès de Partech Ventures. Onze mois plus tôt, en juillet 2013, elle récoltait 1,2 M$ sur le site de financement participatif KickStarter grâce à 17 000 pré-commandes pour un produit encore en phase de développement. Les premières livraisons interviendront le mois prochain et la commercialisation généralisée cet automne.

Plus de 50% des premiers clients sont américains, 30% européens et seulement 6% français. La société a opté d'emblée pour un positionnement international. L'un de ses seize collaborateurs est basé sur la côte Ouest des Etats-Unis. Quant au produit, il sera fabriqué en Chine.

La promesse : ses fichiers toujours sous la main

La solution mise au point par la start up se veut une alternative aux approches en mode Cloud, comme Dropbox, utilisées pour accéder à des fichiers éparpillés entre un ordinateur de bureau, un portable, une tablette ou un téléphone portable.

« Les solutions cloud sont intéressantes mais n'attaquent qu'une partie du problème, elles créent un nouvel espace de stockage et au final dispersent encore un peu plus vos fichiers », argumente Séverin Marcombes, PDG et co-fondateur de Lima.

Au centre du dispositif conçu par la start up, un boîtier est relié au routeur Internet et un disque dur externe, dont la capacité doit être suffisante pour stocker le contenu de tous ses appareils. Sur chacun d'eux est installé une application qui gère une structure commune pour l'organisation de ses fichiers.

Boîtier Lima

Cette couche logicielle se décline pour les systèmes d'exploitation Windows, MacOS, Linux, iOS et Android. Ne sont pas encore pris en compte les Blackberry et les téléphones Windows.

Tous les fichiers créés depuis un appareil sont automatiquement copiés et synchronisés avec l'espace de stockage central. Ils peuvent ensuite être consultés depuis tout terminal et éventuellement rapatriés d'un clic droit pour un accès en mode déconnecté.

Pour l'heure, la solution n'adresse que les besoins d'une personne. L'utilisation en mode partagé nécessite de mettre en place une gestion des droits et de crypter le contenu du disque dur. C'est l'un des axes de développement envisagé.

Lima en bref

Activité : Editeur d'une solution matérielle et logicielle de synchronisation de fichiers pour particuliers
Effectif :
16 personnes, dont 8 développeurs
Financement :
1,2 M$ en crowdfunding, 2,5 M$ via Partech Ventures
Implantation : France, Etats-Unis et Chine
Tarif : 149 $

Promo Newsletter