Text mining

Lingway repris par un spécialiste de la relation client

Le sort de Lingway semblait scellé depuis plusieurs mois déjà. A la procédure de sauvegarde en mars dernier a succédé le placement en redressement judiciaire en août. La société cherchait un repreneur. C'est finalement Eptica qui s'empare du spécialiste de la sémantique.

Le fait qu'il s'agisse d'un éditeur est plutôt bon signe pour la pérennité des logiciels. L'histoire est néanmoins cruelle pour Lingway. Cette reprise intervient alors que les technologies de text mining, et de sémantique en particulier, n'ont jamais été aussi prisées. 

De nombreuses familles de logiciels s'y intéressent, comme le confirme d'ailleurs le profil d'Eptica, éditeur de logiciels de gestion de la relation client.

Cet intérêt n'a toutefois pas profité à Lingway, dont l'activité n'a cessé de s'éroder ces dernières années. Entre 2008 et 2011, le chiffre d'affaires a reculé de 35%, passant de 1,7 à 1,1 M€ en 2011. 

L'outil de Social CRM d'Eptica s'ouvre à l'analyse de tonalités 

La société fondée par Bernard Normier s'était spécialisée dans les ressources humaines. Sa technologie outille le processus de traitements des CV des grandes agences et cabinets de recrutement.

Plus récemment, l'éditeur avait investi dans l'analyse de sentiments. Il disposait d'une technologie reconnue, mais le marché peinait à décoller. L'e-réputation fait causer, mais ne fait guère vendre de logiciels. 

Intégrée dans la solution de Social CRM d'Eptica, la technologie d'analyse de tonalités (positif, négatif ou neutre) de Lingway servira à affiner le traitement des commentaires postés sur les médias sociaux.

Quant au moteur de recherche sémantique de Lingway, il sera embarqué dans la plate-forme de gestion de la relation client d'Eptica.

La centaine de clients de Lingway continueront de bénéficier des services d'assistance de l'éditeur, dont une partie des équipes, les ingénieurs linguistes, rejoint la R&D d'Eptica. 

Promo Newsletter