L'intelligence économique rapproche le Grand Roissy du bassin creillois

« L’intelligence économique n’est pas l’affaire que des grandes entreprises. C’est aussi celle des PME et des territoires », a déclaré le lieutenant-colonel Luc Pousset du groupement de gendarmerie départementale de l’Oise. C’est le message essentiel qu’a voulu adresser la gendarmerie nationale à la centaine de chefs d’entreprise présents au forum de l’intelligence économique organisé le 23 novembre à Nogent-sur-Oise par Sud Oise développement, une association créée récemment par la CAC (Communauté de l’agglomération creilloise), et Roissy Entreprises, l’association des chefs d’entreprises du Grand Roissy.

SEVE, un dispositif d’intelligence économique au service des entreprises

Le lieutenant-colonel Luc Pousset a brossé les grandes lignes de la politique d’intelligence économique de l’Etat et décrit le dispositif SEVE (Sécurité et veille économique) mis en place par la préfecture de la région Picardie. Il a particulièrement détaillé les moyens mis à disposition par la gendarmerie nationale sur le volet défensif de l’intelligence économique.

La gendarmerie dispose ainsi de 70 points de présence qui permettent un maillage serré du territoire picard. « Nous disposons de compétences et de spécialistes de très haut niveau. Nous nous appuyons notamment sur un réseau de réservistes très riche qui exercent des activités civiles, avocats, ingénieurs, entrepreneurs, cabinets de conseil, etc. » explique Luc Pousset.

Un diagnostic de vulnérabilité confidentiel et gratuit

Le lieutenant de réserve Guillaume Lefevre a ensuite détaillé les missions de la gendarmerie en termes d’assistance à la protection du patrimoine informationnel en déployant des compétences de contre-intelligence, aussi bien à l’intérieur de l’entreprise qu’à l’extérieur. Il a détaillé toutes les mesures nécessaires pour protéger son savoir-faire, par la sécurité du système d’information, une politique de brevets, la maîtrise de l’accès aux informations sensibles par les personnels temporaires, les mesures de sécurité à prendre en déplacement, dans les salons, etc.

Mais il s’agit également de la protection physique des sites dont la gendarmerie s’est faite une spécialité, « puisqu’elle intervient sur de très nombreux types de cambriolages, et cela [lui] donne une connaissance experte pour lutter contre les intrusions », explique Guillaume Lefevre. Pour ce faire, la gendarmerie propose à toute entreprise qui le désire d’effectuer un diagnostic de vulnérabilité gratuit, confidentiel et fiable.

L’intelligence économique d’entreprise alliée à l’action collective des acteurs du territoire

Mais l’intelligence économique déployée par chaque entreprise ne saurait être efficace si elle ne s’insère pas dans une action collective concertée qui intègre l’ensemble des acteurs du territoire, tant pour densifier et fortifier le tissu économique dans la perspective du maintien de l’activité et des emplois, que pour être plus fort pour augmenter les parts de marché dans un univers devenu hyperconcurrentiel.

Christian Grimbert, président de la CAC, et Jean-François Dardenne, maire de Nogent-sur-Oise, ont insisté auprès des chefs d’entreprises sur l’utilité des réseaux coopératifs pour réaliser les grands projets d’infrastructures, stratégiques dans les enjeux économiques et territoriaux du bassin creillois. Notamment la réalisation d’un canal à grand gabarit qui reliera la Seine au nord de l’Europe et la ligne ferroviaire à grande vitesse devant relier Roissy à Amiens en passant par Creil.

Développer les réseaux et coopérer pour ne pas rester isolé

« La gare de Roissy ne doit pas être uniquement une gare d’interconnexion, mais elle doit irriguer les territoires qui l’entourent pour être totalement partie prenante de leur développement », a revendiqué Christian Grimbert. Ce qui réjouit le président de Roissy Entreprises : « Le monde politique et la sphère économique ne se regardent plus en chien de faïence, ils dialoguent et veulent coopérer plus étroitement. »

« Nous raisonnons dans une logique de bassin économique en nous affranchissant des limites administratives. La coopération aves Roissy Entreprises, notamment dans le cadre de son projet de plate-forme Roissy 2.0, est très prometteuse. L’objectif est surtout de ne pas rester isolé et donc de développer les coopérations, les collaborations, la création de réseaux pour avancer ensemble au service de nos territoires », conclut Jean-Pierre Maillot, directeur général de Sud Oise développement.

Promo Newsletter