Social CRM

Lithium s'offre Klout et sa banque d'influenceurs sur les réseaux sociaux

L'outil de mesure d'influence Klout et ses 500 millions d'utilisateurs vient d'être acheté par le spécialiste du Social CRM Lithium Technologies. Le montant de la transaction, non divulgué, serait de 200 millions de dollars selon le site américain Fortune.

Après s'être renforcé en 2012 dans le domaine du support client avec le rachat de Social Dynamx, qui donnera naissance à l'offre Lithium Social Web (voir notre article), c'est donc sur celui du Social Marketing que l'éditeur semble davantage se positionner avec cette acquisition.

Lancé en 2008, Klout mesure, en effet, l'influence sociale des internautes selon leur activité sur des réseaux sociaux comme Twitter, Facebook, Google+, Linkedin, Foursquare, Instagram, mais aussi Wikipédia et le moteur de recherche Bing. Chaque utilisateur de ces différents canaux se voient ainsi attribuer un score. Mais pour mieux suivre son influence, il est possible de s'inscrire sur la plate-forme Klout.

Une nouvelle perspective pour Lithium

C'est ce qu'ont déjà fait 500 millions d'internautes, sur lesquels Klout détient donc un grand nombre de données intéressantes pour aider les marques à relayer leurs messages et veiller à leur bonne e-réputation : score d'influence bien sûr, mais aussi activité, centres d'intérêt, réseaux sociaux de prédilection, réseaux de contacts, etc.

Une quantité de données d'ailleurs en croissance continue puisque Klout s'enrichirait d'environ 450 000 nouveaux profils chaque jour, selon Michael Wu, le directeur scientifique de Lithium, qui souligne dans un billet de blog l'importance de cette croissance pour être en mesure de fournir des informations et des enseignements à même d'aider les marques à mieux se connecter à leurs consommateurs.

Klout

Grâce à Klout, l'utilisateur peut notamment connaître son niveau d'influence sur les réseaux sociaux où il est présent, l'engagement généré par ses actions.

De fait, pour un acteur comme Lithium, qui jusque-là défendait le principe de la communauté de marque indépendante des réseaux sociaux, ces derniers ne constituant dans cette optique qu'une porte d'entrée à la première, l'acquisition de Klout constitue une nouvelle corde à son arc et une perspective un peu différente.

Certes, les marques utilisatrices de sa plate-forme disposeront d'informations enrichies sur les membres de leurs communautés. Mais elles seront aussi et surtout en mesure d'identifier les meilleurs influenceurs pour communiquer en direction des réseaux sociaux.

Une montée en puissance dans le Big Data

Enfin, comme le signale Michael Wu dans son billet, Klout permet à Lithium de faire un bond sur le plan des technologies Big Data, une compétence sur laquelle il était encore faible en tant qu'éditeur de plate-forme sociale, malgré des investissements déjà réalisés.

Un apport sur le plan de l'infrastructure d'abord. « Avec 500 millions d'utilisateurs, si l'on suppose que chacun interagit en moyenne dix fois par jours sur l'un des réseaux sociaux sur lesquels il est présent, ce qui correspond à un chiffre assez conservateur, cela représente 5 milliards d'interactions par jour », détaille Michael Wu, qui s'avoue très impressionné par les capacités Big Data de Klout.

Ensuite, l'acquisition va permettre à Lithium de muscler ses équipes d'experts en données (Data Scientists), des profils primordiaux mais encore rares et, donc, difficiles à recruter, surtout pour une entreprise comme Lithium, notamment peu connue des étudiants de ce domaine.

Promo Newsletter