Messagerie

MailInBlack soulage la messagerie en remplaçant les pièces jointes par des liens

Les administrateurs de messagerie et les partisans du collaboratif se battent depuis des années pour réduire, sinon éliminer, les pièces jointes des courriers électroniques. MailInBlack leur apporte son concours avec une nouvelle solution qui remplace automatiquement les pièces jointes dans les mails entrants par des liens pointant vers un espace de stockage. 

Ce n'est pas le premier éditeur à proposer ce type de service. La start-up Calinda Software intègre, entre autres, cette fonction dans sa solution MindUp. Les documents sont rapatriés dans un espace Sharepoint pour être partagés. 

L'originalité de l'application Pièce jointe tient au profil de son éditeur. MailInBlack était jusqu'alors un pur spécialiste de la lutte anti-spam. Cette application est d'ailleurs clairement orientée sécurité et productivité. Elle ne traite  que les mails entrants et l'objectif n'est pas tant de faciliter la collaboration autour de documents partagés que de soulager le serveur de messagerie, alléger les boîtes aux lettres, réduire le trafic réseau et sécuriser le système d'information. 

Des documents mis en quarantaine qui, demain, seront partagés sur des espaces de stockage en ligne

En fonction des profils des utilisateurs, des tailles et types de fichiers, différentes politiques peuvent être définies. Elles vont de la suppression pure et simple du message et des documents attachés à la mise en quarantaine de ces derniers avec notification aux utilisateurs. Les documents peuvent ensuite être récupérés en mode FTP. 

Dans la version Saas, l'éditeur conserve les fichiers pendant 45 jours sur ses serveurs, mais l'entreprise a également la possibilité de mettre en place son propre espace de stockage et d'étendre la durée de rétention. 

L'éditeur imagine également d'autres développements avec des spécialistes du stockage en ligne, comme Dropbox ou Oodrive. L'enjeu serait alors différent. Il s'agirait moins de rapatrier des documents sur son poste de travail que de faciliter la collaboration. A partir des documents en ligne pourraient en effet s'enclencher des conversations. 

Ce n'est pas un hasard si les éditeurs de réseaux sociaux d'entreprise cherchent à se connecter avec ces plates-formes de stockage en ligne.

Promouvoir sa présence sur les médias sociaux grâce à l'anti-spam

En attendant de développer d'autres outils susceptibles de dialoguer avec les réseaux sociaux, MailInBlack a fait évoluer la dernière version de son anti-spam pour en faire un outil de communication et de promotion, en profitant des échanges préliminaires nécessaires à l'établissement des listes blanches. 

Le Captcha qui permet de filtrer les mails envoyés par les robots est un peu plus malin que la moyenne. Il est constitué d'un ensemble de mots clés, associés à la société et à ses valeurs. Seul l'un des mots est mis en couleur et c'est ce dernier qu'est invité à saisir l'expéditeur du message. 

Le message qu'il reçoit en retour attestant du statut de correspondant privilégié est personnalisée aux couleurs du destinataires (voir capture ci-dessous). Il est enrichi d'informations telles que  compte Twitter, profil Facebook, flux RSS... La démarche de l'éditeur français est intéressante. On attend les premiers retours pour juger de l'intérêt des entreprises. 

MailInBlack a fait évoluer la dernière version de son anti-spam pour en faire un outil de communication et de promotion

Promo Newsletter