Enquête

Médias sociaux : bien pour le marketing, pas encore pour les ventes

L'agence conseil en stratégies digitales Idaos vient de publier la deuxième édition de son Baromètre Entreprise et médias sociaux. Celui-ci révèle que trois entreprises sur quatre jugent positives leur première expérience d'intégration des médias sociaux à leur stratégie.

Certes, dans deux cas sur trois (50 % du total des interrogés), l'on indique que le résultat est «plutôt positif» et que l'on cherche encore sa voie. Mais à l'inverse, seules 24 % des entreprises, qui elles aussi cherchent encore leur voie, estiment l'expérience peu probante.

L'e-réputation d'abord

Sans surprise, l'enquête montre que le suivi de l'e-réputation est aujourd'hui assez largement répandu. Pour 93 % des entreprises, il s'agit ainsi d'un enjeu important et 66 % d'entres elles ont déjà déployé une solution de veille dans cet objectif. Elles ne sont d'ailleurs que 17 % à ne pas envisager de le faire (infographie ci-dessous).

Idaos_baromètre Entreprise et médias sociaux 2014

En revanche, au-delà de cette surveillance outillée, mobiliser l'humain reste plus problématique. En cas de crise d'e-réputation, 41 % seulement des interrogés estiment leur entreprise en capacité de l'impacter grâce aux ambassadeurs de la marque. Un chiffre malgré tout en progression, puisqu'il n'était que de 34 % en 2012.

La confiance dans les employés en berne

Mais la situation est pire en ce qui concerne l'implication des employés, peu d'entreprises soutenant leur prise de parole. Elles ne sont ainsi que 46 % à les considérer comme assez matures et responsables pour ne pas porter préjudice à l'entreprise sur les réseaux sociaux. Un pourcentage en baisse de 10 points par rapport à 2012 !

Corollaire de cette chute de confiance, la très faible progression des chartes d'utilisation des médias sociaux pour cadrer les prises de paroles des employés, mises en place dans 34 % des entreprises, contre 31 % l'année dernière. Autre conséquence : elles ne sont plus que 26 % à sensibiliser leurs salariés à la prise de parole sur internet par des séminaires, des formations, etc., contre 29 % en 2012.

Petite consolation quand même, le pourcentage d'entreprises fermant l'accès des médias sociaux à leurs salariés passe de 22 % en 2012 à 20 % en 2010...

Un bon moyen pour guider l'innovation marketing

Si la majorité des entreprises n'ont pas confiance dans l'action de leurs salariés sur les médias sociaux, elles sont en revanche de plus en plus à vouloir faire de ce canal un moyen de faire du business.

90 % (+ 5 points par rapport à 2012) estiment qu'il s'agit d'un moyen de communication efficace, 87 % (+ 9 points) que les médias sociaux augmentent la capacité de comprendre ses clients, 79 % (+9 points) qu'ils augmentent la capacité des clients à s'engager dans la marque.

Sur le plan de l'innovation marketing, les médias sociaux sont considérés comme un bon moyen d'écouter le marché : ils permettent pour 58 % des entreprises d'obtenir des idées ou suggestions d'innovations, pour 42 % de tester des innovations, et pour 39 % d'améliorer les produits et services existants.

Sur le terrain commercial, les résultats ne sont cependant pas encore au rendez-vous. Si les médias sociaux constituent pour 48 % des entreprises un canal de prospection et que 54 % jugent qu'il s'agit d'un canal de distribution et de vente efficace, contre 50 % en 2012, l'impact des médias sociaux sur les ventes reste en revanche jugé peu probant ou pas probant du tout par 78 % des entreprises (infographie ci-dessous).

Idaos_baromètre Entreprise et médias sociaux 2014

A savoir : le Baromètre Entreprise et médias sociaux est le résultat d'une enquête menée en ligne en décembre 2013 auprès de 196 décideurs, membres principalement de directions générales (26%), de la communication (32%) et du marketing (16%). Ils viennent à 40 % d'entreprises de 1000 salariés ou plus.

Promo Newsletter