Microsoft délaisse Unix et Linux pour son moteur de recherche d'entreprise

Au cours du premier semestre, Microsoft proposera de nouvelles versions de son moteur de recherche d'entreprise ESP pour les systèmes Unix et Linux. Mais ce sera la dernière fois. L'information a été rendue publique par Bjorn Olstad, le directeur technique de Fast, sur un blog officiel de Microsoft.

Quand Microsoft avait repris, il y a deux ans, l'éditeur norvégien Fast Search & Transfer, un des ténors du secteur avec Autonomy, il s'était engagée à continuer à développer des versions d'ESP pour Unix et Linux. « Ce que nous avons fait », note Bjorn Olstad.

Microsoft ne publie aucune information sur la répartition de sa base installée par système d'exploitation, mais de nombreux clients utilisent ESP en version Linux et Unix. Ils bénéficieront d'un support étendu jusqu'à dix ans et d'un programme pour ajouter les nouveaux services qui seront proposés avec les versions Windows ou cloud.

Derrière cette annonce apparaît une autre interrogation: Microsoft continuera-t-il à commercialiser un moteur de recherche en tant que produit autonome ? Ce marché n'a jamais été stratégique pour les géants de l'infrastructure. Cela se vérifie déjà avec IBM et Oracle.

Promo Newsletter