Office et Sharepoint 2010 : Ubisoft, Rhodia et Meilleurtaux.com témoignent

Les versions de 2010 d'Office et Sharepoint sont officiellement disponibles depuis une semaine dans tous les pays. Pour l'événement associé au lancement de ces logiciels, repoussé d'une semaine en France en raison du jeudi de l'Ascension, Microsoft a invité trois entreprises à venir témoigner :  Rhodia pour la suite bureautique, Ubisoft pour la plate-forme de services Sharepoint, et Meilleurtaux.com pour le cloud.

Le cas d'Ubisoft est particulièrement intéressant car il a retenu Sharepoint 2010 pour sa composante sociale. Le numéro quatre mondial du jeu vidéo, qui distribue ses produits dans 55 pays, a besoin de renforcer les échanges entre ses équipes de production. Les 24 studios de la société, répartis dans 22 pays, doivent faire face à un double challenge : raccourcir le cycle de production et intégrer les ruptures technologiques qui interviennent en moyenne tous les 3 ans dans le domaine de l'édition de jeux. Pour Jean-Philippe Pieuchot, directeur IT Web Studio, la réponse passe par « l'innovation collaborative, un impératif pour l'entreprise ».

Définir les règles de gouvernance

Ubisoft disposait déjà d'espaces partagés sous Sharepoint 2007. Il manquait toutefois la dimension sociale. Celle-ci répond à des impératifs stratégiques, mais également à une demande des développeurs. La moitié des collaborateurs de l'entreprise appartiennent à la génération Y (née entre la fin des années 70 et le milieu des années 90), friands de ce type d'outils.

Maintenant que le choix technologique est arrêté, un autre chantier attend l'entreprise : définir des règles de gouvernance. Autrement dit, encadrer les pratiques sans brider les utilisateurs.

Pour Rhodia, l'enjeu était plus classique. Le chimiste avait besoin de moderniser les 3 000 postes bureautiques de ses chercheurs et scientifiques.

Quant à Meilleurtaux.com, une entité de 300 personnes (le double avec les franchisés) au sein du groupe BPCE, le choix de la version cloud d'Exchange découle d'un choix financier. La PME a calculé que cette option lui coûte trois fois moins cher qu'une gestion interne avec toutes les contraintes associées (astreinte de deux informaticiens par exemple). La messagerie est une brique stratégique pour le courtier qui envoie tous ses dossiers par courrier électronique.
Capture Sharepoint

Promo Newsletter