Partenariats d'innovation : une veille en manque de coordination

« Dans les trois quarts des partenariats d’innovation, nous constatons une absence d’organisation et de formalisation d’une démarche de veille collaborative et de partage des connaissances issues de la veille », souligne la société Knowmade.

Un résumé de l'étude qu'elle a consacrée aux pratiques de veille collaborative dans les partenariats d'innovation réunissant des sociétés privées et des laboratoires de recherche français est publié gratuitement  sous la forme d'un livre blanc de 11 pages, très bien fait.

Le manque de coordination se vérifie à toutes les étapes. Ainsi, la collecte résulte le plus souvent d'actions individuelles non concertées et le partage des informations se fait principalement par courriels et lors de conversations informelles. Dès lors, il n'est pas étonnant que l'activité de veille, notamment lors de la phase de collecte, soit jugée chronophage.

A contrario, les trois quarts des organismes qui ont élaboré une stratégie commune sont ceux qui peinent le moins à trouver l'information et à l'exploiter.

La société spécialisée dans la veille technologique et scientifique observe toutefois que le mode collaboratif est difficile à mettre en œuvre car il nécessite de prendre en compte les pratiques et les attentes des usagers de l'information et dépasse la simple logique documentaire.

 

Promo Newsletter