Protect'O troque FTP et mails pour une plate-forme Amplexio

Le Grenelle de l'Environnement impose aux propriétaires des 20 000 châteaux d'eau en France de se conformer à de nouvelles réglementations pour la protection de l'eau potable. Une aubaine pour la start-up troyenne Protect'O, spécialisée dans la protection des cuves d'eau, et pour Amplexio, autre start-up troyenne, qui édite une plate-forme d'échanges en ligne.

Chaque chantier entraîne des échanges de documents volumineux et de nombreuses interactions avec les propriétaires des installations et les responsables d'ouvrage. L'année dernière, ces opérations étaient réalisées grâce à des sites FTP et des échanges de mails. Ce qui n'était pas totalement satisfaisant aux yeux de la société d'ingénierie et de services. 

Une trentaine de groupes de travail mis en place

En octobre dernier, elle retenait la plate-forme Amplexio que nous vous avions présentée en mars dernier (Amplexio mise sur l'adoption graduelle des réseaux sociaux d'entreprise).

Depuis, Protect'O a mis en place 25 groupes de travail pour fluidifier les échanges avec ses clients et 5 groupes pour ses besoins internes, dont l'un, consacré à l'ouverture de capital de la société est ouvert à des financiers et des juristes. Protect'O précise que chaque groupe de travail réunit en moyenne 8 personnes.

 

Promo Newsletter