Outils de recherche

Que va faire IBM du moteur de recherche de Vivisimo ?

C'est au tour d'IBM de s'offrir un des leaders des outils de recherche pour entreprise de la précédente décennie. Il a annoncé hier l'acquisition de Vivisimo, une société privée américaine créée en 2000. 

Le mouvement avait été initié par Microsoft avec l'acquisition de Fast puis prolongé par HP et Oracle, qui ont repris respectivement Autonomy et Endeca. 

Dans le communiqué de presse, IBM indique vouloir muscler ses capacités d'analyse appliquées au Big Data. Ce qui laisse dubitatif Stephen E. Arnold, spécialiste des outils de recherche. Son billet insiste davantage sur les possibilités qu'offre Vivisimo en matière de recherches fédérées et de gestion de clusters. 

La technologie de Vivisimo pourrait servir à muscler des offres logicielles (gestion de contenu, décisionnel, réseau social) qui ne donnent pas entière satisfaction en matière de recherche ou d'analyse.

IBM s'appuie déjà sur des briques Open Source, ce qui ne l'empêche pas de nouer des accords avec des éditeurs spécialisés pour renforcer ses solutions. 

Ainsi, en France, il a conclu un accord avec Sinequa pour ajouter l'analyse sémantique à son réseau social Connections. L'approche n'a toutefois guère convaincu, à l'exception de la société de services Sogeti.

Sur le marché français, l'impact de ce rachat est minime. Vivisimo avait bien tenté d'installer un bureau en 2009 avant de faire machine arrière. Il dispose néanmoins de deux belles références locales : Airbus et Danone. Ce rachat est une bonne nouvelle pour ce dernier qui a déployé un réseau social d'entreprise basé sur Connections. 

 

Promo Newsletter