Rachat d'Exalead : la surprise vient du prix payé par Dassault Systèmes

L'acquisition d'Exalead par Dassault Systèmes était plus ou moins attendue. Depuis quelques temps, le petit monde des éditeurs de logiciels de recherche savait que le numéro un français du secteur était à vendre. Le nom du repreneur n'a pas surpris non plus.

Dès l'annonce du partenariat entre Exalead et Dassault Systèmes (Dassault Systèmes ouvre de nouvelles portes à Exalead), il y a deux semaines, il se murmurait que l'accord pouvait se transformer en acquisition pure et simple.

La vraie surprise est venue du prix de la transaction : 135 millions d'euros. Un montant qui en a étonné plus d'un. En 2009, l'activité d'Exalead a généré une quinzaine de millions d'euros de chiffres d'affaires et des pertes du même ordre de grandeur.

Valorisé plus de 8 fois son chiffre d'affaires

Le prix payé par Dassault Systèmes valorise donc Exalead à plus de 8 fois son chiffre d'affaires. Un ratio bien plus élevé que ce que l'on observe habituellement dans le monde du logiciel. Mais les spécialistes des moteurs de recherche semblent bénéficier d'un traitement particulier. Fast avait été valorisé 7 fois son chiffre d'affaires quand il avait été repris par Microsoft il y a un peu plus de deux ans.

Il n'empêche que les observateurs trouvent qu'Exalead s'est bien vendu. Dans une note à ses clients, la Société Générale indique que « le prix est très clairement élevé pour une société d'aussi petite envergure. » La banque précise toutefois que Dassault Systèmes acquiert davantage une expertise technologique que des parts de marché.

Sur son blog, Jean Ferré, PDG de l'éditeur Sinequa, concurrent d'Exalead, se réjouit : « ce montant prouve que loin de devenir une commodité, le Search est en effet en train de s’imposer comme la technologie critique pour les applications d’entreprise : PLM, ERP, CRM, CMS, etc… ».

Exalead est effectivement bien positionné dans la recherche dans des bases données. L'éditeur dispose d'autres atouts. Il affiche à son catalogue, outre son moteur de recherche d'entreprise, une solution de recherche sur le web (qui peut éventuellement servir pour la veille) et un outil de recherche pour poste de travail.

L'éditeur a réussi, par ailleurs, à bâtir un écosystème en tissant des liens étroits avec des éditeurs aux technologies complémentaires, comme LTU pour la recherche d'images ou Vecsys pour le traitement du son.

 

Promo Newsletter