Etude

Smile évalue sept outils Open Source de partage de documents

La dernière version du Guide de l'Open Source de Smile explore de nouveaux territoires : la gestion de l'information produit (PIM), la gestion d'actifs multimédias (DAM) et le partage et la synchronisation de documents.

Concernant cette dernière catégorie, la société de services note que le marché est aujourd'hui trusté par les offres des géants Amazon, Apple, Google et Microsoft et celles des spécialistes Box, Dropbox, Evernote, SurgarSync...

Thomas Choppy, responsable de l'activité collaborative de Smile, estime toutefois que les logiciels libres ont une belle carte à jouer. Elles sont une réponse aux entreprises qui répugnent à placer leurs documents dans le Cloud.

« Les solutions Open Source ont gagné en maturité et elles ont l'avantage de bien s'intégrer dans le système d'information », ajoute-t-il.

Un outil complémentaire aux gestions documentaires

Un des usages naissants est le couplage avec une gestion documentaire pour étendre facilement le partage de documents avec des clients, fournisseurs ou partenaires.

L'autre utilisation, plus répandue, est la synchronisation entre plusieurs terminaux, permettant d'accéder à ses fichiers en dehors de l'entreprise.

Parmi les sept solutions évaluées par la SSII figurent deux éditeurs de gestion de contenu. Liferay et Nuxeo ont développé leur propre outil de synchronisation pour leurs clients. Un troisième, Alfresco, s'apprête à faire de même.

Les sept solutions

Create Synchronicity 6.0. Conçu à l'origine comme une solution de stockage de sauvegarde, le logiciel de Create Software bénéficie d'une large palette fonctionnelle, mais il ne gère pas les versions.
iFolder 3.8. Novatrice lors de son lancement en 2001, la solution de Novell n'a guère évolué ces dernières années. La dernière mise à jour remonte à 2009.
Liferay Sync 1.1.0. Le spécialiste du portail propose une solution de partage incluant un client au fonctionnement proche de celui Dropbox.
Nuxeo Drive 1.1.0. A l'instar de Liferay, l'éditeur français propose un module de synchronisation avec sa plate-forme documentaire.
ownCloud 5.0.1. La plus populaire des solutions évaluées, dont nous reprenons le radar ci-dessous, inclut des services complémentaires (agenda, connecteur LDAP...) avec son client de synchronisation.

Radar évaluation ownCloud
Sparkleshare 1.1.0, l'une des offres les plus mures, dispose d'une large palette fonctionnelle qui la positionne comme un outil de cloud documentaire, collaboratif et social.
Syncany 1.1.0. Développé sur un fork de SparkleShare, l'outil de l'éditeur Syncany bénéficie d'une interface à l'ergonomie attrayante, mais la dernière version n'est pas encore totalement stabilisée.

Sur le plan fonctionnel, les solutions les plus évoluées gèrent les versions de documents et les clients lourds qui se déclinent pour différentes plates-formes (Windows, Mac, Linux).

Le guide de Smile, disponible gratuitement en téléchargement, a le mérite de faire un large tour d'horizon des logiciels libres. Il présente 350 solutions de 50 domaines d'applications, dont les réseaux sociaux d'entreprise.

Sur ce plan, rien de bien nouveau dans l'édition 2014.Ce sont les quatre mêmes logiciels présents dans l'étude de 2010 qui sont testés : BuddyPress, Drupal Commons, Elgg et Liferay Social Office.

La société de services mentionne huit autres solutions, dont eXo Social, mais elle ne propose pas encore d'évaluation. Dommage.

Promo Newsletter