Ressources humaines

SuccessFactors fait le pari des réseaux sociaux et du collaboratif

CubeTree, Inform Business Impact, YouCalc, Jambok, Plateau : en l'espace d'un an, le spécialiste de la gestion des ressources humaines en mode Saas n'aura pas lésiné sur les acquisitions pour étoffer BizX, sa suite intégrée d'exécution de stratégie d'entreprise.

Vice-président Sales Europe du Sud de SuccessFactors, Pierre Soria revient pour Collaboratif-info sur la stratégie de l'éditeur, dont l'un des axes majeurs est d'offrir une solution favorisant la collaboration, du partage d'information au transfert de connaissances en passant par la gestion des processus RH.

Suite aux différents rachats que vous avez effectués, vous disposez désormais d'une solution au spectre fonctionnel assez large...
Pierre Soria :
C'est surtout une offre modulaire, et donc souple pour l'entreprise, qui peut opter pour les fonctions qu'elle souhaite, décider de commencer petit et d'élargir progressivement. Maintenant, notre suite intégrée répond essentiellement à trois enjeux majeurs. Le premier, qui correspond à la vocation initiale de SuccessFactors, est celui de l'alignement stratégique. Entre la stratégie décidée par l'entreprise et les collaborateurs qui vont la mettre en œuvre, il y a en effet souvent un décalage, ces derniers continuant à travailler comme avant en pensant contribuer aux résultats de l'entreprise. Traduire la stratégie en objectifs individuels est donc nécéssaire pour assurer sa réussite. Quant aux deux autres enjeux, l'un est la gestion des talents, l'autre l'optimisation de la productivité à travers le renforcement du travail en équipe.

Filet relance Pierre Soria, Vice-président Sales Europe du Sud de SuccessFactors

« Toute la suite SuccessFactors
est en train de devenir
collaborative »

Pierre Soria,
Vice-président Sales Europe du Sud de SuccessFactors

Filet

Comment abordez-vous la question de la gestion des talents ?
PS :
Elle regroupe la gestion des objectifs, de la performance, du plan de carrière, de la succession, la mobilité interne, du recrutement, ainsi que l'aspect rémunération. De plus, alors que les applications traditionnelles de RH ne gèrent que des données basiques sur les collaborateurs, nous proposons un portail qui centralise toutes les informations sur les employés. Ces derniers peuvent eux-mêmes tenir à jour leur profil, comme dans un réseau social de type Linkedin, en indiquant leur formation, leurs compétences, leurs expériences professionnelles, leurs souhaits de mobilité, etc. Quant aux managers et au service RH, ils disposent grâce à ce portail d'une vision globale leur permettant par exemple, à travers une fonction de recherche de talents, de gérer les successions ou encore d'identifier les bons profils pour un projet.

Quelle place occupe le réseau social CubeTree dans votre solution ?
PS :
Il contribue à répondre au troisième grand enjeu visé par BizX, à savoir optimiser la productivité grâce à la collaboration entre les employés. Avec CubeTree, l'idée est d'apporter les capacités d'un Facebook à l'entreprise, et faire en sorte que les collaborateurs qui travaillent dans les mêmes projets, les mêmes métiers, à des fonctions équivalentes puissent mieux communiquer, partager de l'information, à travers des groupes, des forums, etc. Nous croyons beaucoup aux réseaux sociaux d'entreprise.

C'est la raison pour laquelle vous avez aussi acquis l'outil de Social Learning Jambok ?
PS :
Effectivement, c'est le réseau social appliqué à la formation. Dans une entreprise, plus de 50% de ce que l'on apprend se fait de manière informelle. Avec Jambok, l'objectif est donc de faciliter le transfert de connaissances entre les collaborateurs, à partir de contenus (video, Powerpoint commenté, etc.) qu'ils ont eux-mêmes réalisés et partagent avec leurs collègues. Mais au-delà des réseaux sociaux, nous souhaitons aussi que nos propres outils soient eux-mêmes collaboratifs. Que ce soit en termes de recrutement, de mobilité, de rémunération, de carrière, de formation, etc., les processus métier RH nécessitent des échanges entre le salarié, son management et l'équipe des RH, et notre objectif est de favoriser la collaboration sur ces thèmes directement au sein de nos outils, plutôt que les échanges se fassent de manière anarchique par mail. Toute la suite SuccessFactors est donc en train de devenir collaborative.

Votre solution propose également un module de reporting...
PS :
Oui, il permet à l'entreprise de disposer de capacités d'analyse, de reporting et de planification de leurs ressources. Il peut servir, par exemple, à mesurer la performance des collaborateurs, la diversité, l'impact de la formation sur la performance, etc. Souvent, les entreprises développent leurs propres outils à partir de solutions de Business Intelligence telles Cognos ou Business Objects. Le problème est que de tels développements prennent du temps et reviennent cher, et quand de nouveaux indicateurs sont nécessaires, il faut à nouveau développer. Nous offrons quant à nous une solution prête à l'emploi avec 2300 indicateurs spécifiques aux RH, sachant qu'une entreprise en utilise généralement une cinquantaine une année, puis en change certains l'année suivante.

Quel est votre présence en France ?
PS :
Si l'on met à part SAP et Oracle-Peoplesoft, ainsi que les acteurs de la paye, nous sommes probablement le spécialiste des RH le plus présent en France. Nous sommes par exemple en train de déployer nos modules de gestion des objectifs, de la performance, de la succession, de la formation et du développement des compétences à la Société Générale, pour l'ensemble de ses collaborateurs monde. Mais nous comptons parmi nos clients de nombreux autres groupes, comme Vallourec, Veolia Environnement, La Poste, etc. En Europe, notre plus gros projet est la refonte complète du système RH de Siemens, qui concerne 427 000 collaborateurs. Enfin, au niveau monde, nous comptons 8 millions d'utilisateurs, ce qui fait de nous l'un des plus gros acteurs du Saas. Pour comparaison, un acteur de la relation client comme SalesForce en compte 3 millions. Le rachat de Plateau, qui va enrichir notre offre d'un système de gestion de la formation (LMS), devrait par ailleurs nous apporter 10 millions d'utilisateurs.

Promo Newsletter