Social Business

talkSpirit joue l'ouverture et raisonne écosystème

Changement de nom, plate-forme sociale rénovée, adoption d'une distribution en mode indirect, développement de partenariats techniques, prochaine ouverture d'une place de marché applicative... blogSpirit a multiplié les annonces jeudi dernier lors d'une conférence qui avait fait le plein. 

« blogSpirit devient talkSpirit, un nom qui commence à être bien identifié », explique son PDG Philippe Pinault. Si l'éditeur s'est fait connaître dès 2003 pour sa plate-forme de blogs, encore utilisée en marque blanche par de nombreuses grandes entreprises, il est présent depuis 2008 sur le marché des réseaux sociaux d'entreprise et des plates-formes communautaires avec l'offre talkSpirit. 

Il a choisi de mettre l'emphase sur cette dernière solution, qu'il a sérieusement remaniée au passage. La nouvelle version de talkSpirit est conçue pour outiller les relations des entreprises avec l'ensemble de leur écosystème. 

Une même communauté accessible depuis le portail talkSpirit et une page Facebook

Ce qui correspond aux attentes actuelles de nombre de sociétés. Après s'être familiarisées avec les logiciels sociaux, elles cherchent désormais à y associer leurs clients, fournisseurs et autres partenaires voire des prospects, des candidats, des « influenceurs »...

L'intérêt de talkSpirit est de proposer des vues « miroir » des communautés avec, en outre, la possibilité de les adapter d'un point de vue graphique et ergonomique à des environnements spécifiques. 

talkSpirit

Innovation, recherche d'informations et résolution de problèmes sont quelques-uns des usages les plus courants de talkSpirit.

Une même communauté peut, par exemple, prendre la forme d'une page Facebook visible par le grand public tout en étant accessible depuis le portail de talkSpirit par des employés. C'est un moyen d'éviter le fameux goulet d'étranglement entre l'interne et l'externe. 

Des raffinements seront introduits dans les prochaines versions. Il sera possible de tenir des conversations privées au sein d'une communauté publique. 

Bâtir un réseau de partenaires conseil et techniques 

Jusqu'alors, talkSpirit équipait principalement les grands comptes. Pour s'ouvrir aux PME, l'éditeur va s'appuyer sur un réseau de partenaires conseil. Il a mis en place un programme de certification de 2 jours et une plate-forme d'entre-aide, WASBB (We Are Social Business Builder).

L'éditeur se tourne également vers les intégrateurs techniques sur lesquels il compte pour personnaliser et enrichir la solution, disponible uniquement en mode Saas. 

Le kit de développement et la console sont d'ores et déjà disponibles, mais les clients devront attendre la fin d'année pour accéder à la place de marché des « apps ». Le temps pour l'éditeur de formaliser les procédures d'installation, de désinstallation, de gestion des versions, le modèle de rétribution des concepteurs...

 

Promo Newsletter