Start up

Teamtown, une autre approche de la collaboration interentreprises

C'est en octobre 2011 qu'est né l'éditeur Teamtown. Quelques mois plus tôt, Thierry Breton, PDG d'Atos, annonçait le programme Zéro Mail visant à promouvoir en interne l'utilisation des outils collaboratifs, et du réseau social d'entreprise en particulier, en lieu et place de la messagerie.

Mais quid des échanges avec l'externe ? Pour Gad Benisty, fondateur de Teamtown, les approches existantes ne sont pas satisfaisantes. « L'extranet pose problème, car il oblige à adopter une plate-forme en particulier et donc de renoncer à ses propres outils, ses processus et, in fine, sa culture », déclare-t-il.

L'option Cloud, adoptée pour piloter des projets, a l'avantage de promouvoir une plate-forme neutre, mais elle ne règle pas les questions de l'appropriation d'un nouvel outil, du support à mettre en place et de la gouvernance collégiale à définir.

La réponse de Teamtown, qu'il baptise méta-collaboration, consiste à organiser de manière transparente le partage d'espaces entre des sociétés appelées à collaborer. Une quinzaine de plates-formes sont prises en compte : Alfresco, Box, Documentum, Dropbox, eXo, Livelink, Nuxeo,  Sharepoint...

Une solution sécurisée et non intrusive

Un hub, qui ne stocke aucun document, organise la synchronisation entre les espaces. « Notre philosophie est d'être non intrusif, précise Vincent Cremin, vice-président technologie de Teamtown. Notre solution ne demande pas d'autre privilège que celui d'un utilisateur normal. »

En pratique, une passerelle est connectée à chaque plate-forme. Une équipe se déclare et envoie une invitation à l'équipe cible qui, en retour, partage un espace existant ou en crée un nouveau.

Teamtown

Le protocole XMPP, qui a été enrichi de nouvelles extensions, est utilisé pour le dialogue entre les passerelles, installées dans les intranets, et le hub de Teamtown.

La passerelle gère des dossiers et des conteneurs qu'elle va consulter à intervalles de temps réguliers et synchroniser.

Des traitements supplémentaires peuvent être ajoutés avant le partage de documents à l'extérieur : cryptage, filtrage, validation par un workflow pour des documents sensibles, conversion en PDF...

Des politiques de sécurité différentes peuvent être appliquées à chaque conteneur. « Le principal frein à la collaboration interentreprises reste la sécurité », rappelle le vice-président technologie, recruté l'année dernière pour blinder la solution.

Un premier pilote chez BoostAeroSpace

BoostAeroSpace est une implémentation du concept de Boost Industrie visant à faire collaborer des sociétés d'un même secteur entre elles et avec leurs fournisseurs.

Ce consortium dans l'aéronautique a été fondé par cinq sociétés : Airbus, Dassault Aviation, EADS, Safran et Thales.

700 sociétés l'ont rejoint depuis sa création, en particulier des fournisseurs de rang un et deux.

Trois grands services sont proposés : AirSupply (gestion de la chaîne logistique), AirDesign (gestion du cycle de vie des produits) et AirCollab (collaboration).

Teamtown est utilisé pour décupler l'utilisation d'AirCollab, qui repose sur une plate-forme Sharepoint.

Aujourd'hui, Teamtown est utilisé principalement pour synchroniser des espaces documentaires. « Cela résout déjà beaucoup de problèmes », insiste Gad Benisty.

Pour autant, la solution va plus loin et gère la synchronisation de listes (rendez-vous, tâches, formulaires...) entre des espaces Sharepoint entre eux ou avec ceux d'Alfresco.

Prochainement, les commentaires associées aux documents gérés par les versions 2010 et 2013 de Sharepoint pourront également être partagés. L'étape suivante consiste à permettre de prolonger un workflow d'une entreprise à l'autre.

En attendant, Teamtown prévoit la sortie prochainement d'une version mobile pour interconnecter entre eux des services de stockage partagé, tels que Dropbox, Google Drive, SkyDrive....

Teamtown en bref

Activité : éditeur d'une plate-forme collaborative
Création :
2011
Effectif :
9 personnes
Fondateur :
Gad Benisty, ancien de Capgemini et de Thales
Financement :
Oseo.

Promo Newsletter