Sémantique

Temis repart de l'avant... avec ses investisseurs historiques

On craignait un divorce, ce ne fut qu'une brouille passagère. Les investisseurs historiques de Temis et l'équipe de management, présente au capital, sont tombés d'accord sur une stratégie à long terme. 

Crédit Agricole Private Equity, qui accompagne l'éditeur depuis 2001 et ACE Management, depuis 2004, ont participé à l'augmentation de capital à laquelle a été associée la moitié des salariés, soit une petite trentaine. La mise en redressement judiciaire, intervenue en début d'année, ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir pour le numéro un français de la sémantique. Il prévoit même d'être rentable cette année.  

« Les deux parties ont fait des concessions », souligne Eric Brégand, le directeur général de Temis. Le développement à l'international, qui a pesé sur les comptes, n'est pas remis en cause. L'éditeur continuera d'investir aux Etats-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne, des marchés jugés prioritaires. 

L'enrichissement sémantique de contenu, accessible au plus grand nombre

En revanche, l'éditeur va se concentrer sur l'enrichissement sémantique du contenu, un domaine relativement nouveau mais porteur de belles promesses. Les premiers à s'être équipés sont les grands groupes de publication pour valoriser leurs fonds documentaires. Ces pionniers ont permis de tester les outils à grande échelle et de les rendre plus robustes.

Ils ont été suivis par quelques entreprises visionnaires, comme BASF ou Sanofi. « A terme, toutes les entreprises vont s'équiper pour enrichir leurs contenus », prévoit Eric Brégand. L'ajout de méta-données sémantiques promet de révolutionner l'accès et l'utilisation des données en facilitant la constitution de bases de connaissances, qui pourront être structurées selon les standards du web sémantique. 

En début d'année, l'éditeur avait lancé une version pour Sharepoint de Luxid. D'autres plates-formes de gestion de contenu seront adressées avec le concours de partenaires, notamment intégrateurs. La version 6 de Luxid, attendue pour le mois de septembre, permettra par ailleurs à toute personne disposant d'un minimum d'expertise de construire ses propres annotateurs et de développer de nouvelles cartouches de connaissance. 

A l'heure où l'Open Source s'intéresse de plus en plus aux technologies sémantiques (projet IKS, Apache Stanbol), Temis ouvre une partie de ces technologies. 

 

 

Promo Newsletter