Monitoring social

Thomson Reuters prend le pouls des médias sociaux pour les traders

Thomson Reuters se lance dans l’analyse des médias sociaux. Le leader mondial de l’information financière proposait déjà une veille quasi exhaustive mais sans apporter de capacités décisionnelles. Son nouveau service vise à compiler la masse d’information des blogs et médias sociaux pour apporter des indicateurs détaillés sur les entreprises et les marchés.

Pour agréger les sources du web, le géant canadien s’est associé à Moreover Technologies. La couverture porte sur 50 000 sites d’information et 4 millions de sources sur les médias sociaux. Le logiciel News Analytics de Thomson Reuters les passe au crible pour apporter des notations sur 25000 produits financiers dans une quarantaine de secteurs.

Conçu pour les firmes d’investissement, le service surveille en temps réel les signaux d’achat ou de vente qui sont émis. Il analyse également tous les articles liés au sujet pour détecter leur tonalité et voir comment la perception d’un acteur ou d’une valeur évolue dans le temps. Là encore Thomson Reuters s’est associé à un spécialiste du domaine, l’américain Lexalytics.

Thomson Reuteurs, Analyse de texte, Scoring

Analyse de texte. Pour établir les indicateurs, le logiciel s’appuie sur 80 métadonnées. Par exemple, le type d’article, leur longueur, leur pertinence, le nombre de citations ou le type de conseils qui y sont donnés. 

Alors que les robots prennent une part prépondérante dans les opérations de trading, Thomson Reuters constate que l’analyse automatisée des flux d’information se généralise. S’appuyant sur une étude d’Aite Group, l’entreprise rapporte que 35% des firmes d’investissement y ont recours contre 2% seulement il y a trois ans.

Promo Newsletter