Benoît Moraillon - Région Bretagne

« Viser la simplicité pour emporter l’adhésion des utilisateurs »

Benoît MoraillonEn 2006, la région Bretagne faisait le choix de la plate-forme JCMS, de Jalios, pour refondre son intranet. Objectif : dynamiser la communication et outiller la collaboration entre des équipes dispersées géographiquement.

Depuis deux ans, de nouveaux usages communautaires se sont développés. Retour sur les dernières avancées avec Benoît Moraillon, adjoint au DSI en charge du numérique lycées et de l’innovation.

Quelle initiative illustre les nouvelles pratiques collaboratives qui se mettent en place ?
Benoît Moraillon : Un bel exemple est la communauté Intersit, qui rassemble tous les acteurs de la maintenance informatique dans les lycées quelle que soit leur responsabilité dans l’organisation. Ses 90 utilisateurs quotidiens disposent d’un mur à la Facebook pour converser et ils peuvent rechercher des compétences en interrogeant les fiches profils enrichies. C’est une vraie réussite, appelée à être répliquée pour fédérer les acteurs régionaux de l’environnement, du tourisme, des transports, de l’innovation publique…

Cette collaboration métier inclut-elle une connexion à des briques du système d’information ?
BM : Oui, notre plate-forme JCMS est, par exemple, reliée à notre logiciel de gestion des incidents. Par ailleurs, nous mettons à disposition des élèves et des professeurs un formulaire leur permettant de déposer en ligne leurs demandes d’intervention et chaque établissement dispose d’un tableau de bord de son informatique. Dans un autre domaine, pour les sites à destination du grand public, nous nous intégrons avec France Connect, permettant ainsi à chaque citoyen de s’authentifier facilement pour accéder à des services en ligne. Nous vivons une accélération des projets numériques. Nous sommes clairement en train de changer d’échelle.

Filet relance

« La DSI n’est pas représentative de son public,
elle doit faire un effort marketing et chercher
à rendre ses produits les plus populaires possibles »

Filet

Comment appréhendez-vous ces projets ?
BM : Il faut viser la simplicité pour emporter l’adhésion des utilisateurs. Ce qui signifie éventuellement brider ses ambitions initiales pour ne pas risquer de dérouter en surchargeant les interfaces de fonctions et de boutons. La DSI n’est pas représentative de ses publics, elle doit faire un effort marketing et chercher à de rendre les produits les plus populaires possibles. Une fois qu’on est parvenu à embarquer un premier noyau d’utilisateurs en répondant à leurs attentes, on peut alors ajouter de nouvelles options et enrichir le scénario. La plateforme JCMS comprend de nombreux modules et fonctions que nous activons progressivement. Ce ne sont pas nécessairement les mêmes qui sont mis en avant en fonction des projets.

En termes d’accompagnement, quelles sont vos préconisations ?
BM : Organiser des lancements collectifs pour promouvoir les initiatives et impliquer activement le management pour s’assurer de sa participation au quotidien. Ce sont deux conditions essentielles de réussite des projets. A titre personnel, je me connecte tous les jours sur Intersit, je réponds aux questions des techniciens, je « like » des contributions…

Lors de l’événement Jalios Digital Summit de novembre prochain, vous participerez à la table ronde Digital Workplace. Que recouvre pour vous ce concept ?
BM : Au cœur d’une Digital Worplace, on retrouve des fonctions permettant d’unifier les différentes pratiques traditionnelles  - messagerie, réseaux sociaux, web-conférence, lecteurs réseaux… - et qui incitent les managers à adopter de nouvelles pratiques au quotidien. Une expérimentation est actuellement menée au sein de la collectivité sur ces aspects et dans le cadre de la mise en œuvre progressive du télétravail.

Gestion de tâches dans Jalios

Les équipes d'Intersit pilotent leur projets depuis le module de gestion des tâches, avec affichage en mode Kanban, inclus dans la version Digital Workplace de JCMS.

Promo Newsletter