XWiki stabilise sa plate-forme et met le cap sur les applications

Peu de changement visible dans XWiki Enterprise 2.6, mais un effort de consolidation. Il s’agit en effet de la septième mise à jour de la plate-forme open source depuis le lancement de la version 2.0 en septembre 2009. « Nous avons apporté beaucoup d’améliorations successives pour rendre notre wiki plus social et simple à utiliser au quotidien. L’objectif prioritaire était cette fois de fournir une version stable », explique Grégory Guéneau, directeur marketing et stratégie de XWiki.

La refonte du flux d’activité illustre la dimension sociale plus affirmée de la plate-forme. Alors que nombre de réseaux sociaux évoluent en plates-formes applicatives, XWiki Enterprise fait le chemin inverse. Son flux d’activité s’inspire des réseaux sociaux en présentant les derniers événements : pages créées, modifiées ou supprimées, attachements, commentaires et annotations. Mais la logique d’actualisation reste bien centrée sur la page. Lorsqu’une page est modifiée, le flux présente les intervenants et les actions effectuées en les symbolisant avec des avatars et des icônes (voir la capture ci-dessous).

XWiki, flux d'activité

L’éditeur se dit prêt à rajouter la notion de statut, ce qui ouvrira la voie à l’intégration de flux externes comme Twitter. Mais s’il étend ses fonctions sociales, il n’oublie pas que le fondement de sa plate-forme est d’être un wiki applicatif. « Les clients nous demandent de pouvoir intégrer des applications aux pages et nous allons leur donner la main pour le faire. Cela va être le fil rouge des prochaines mises à jour dès la version 3.0, prévue en janvier 2011», souligne Grégory Guéneau.

Vers un portail applicatif sur le cloud

De Lotus Notes à Salesforce, le développement applicatif est une des clés du succès des environnements collaboratifs. « Mais Le modèle qui consiste à plaquer des processus au-dessus d’une base de données est trop rigide», affirme Grégory Guéneau. Le modèle de XWiki est selon lui bien plus souple. Il permet de créer des applications avec un formulaire simplifié comme interface utilisateur. Par exemple, une application de gestion de fiches produit qui peuvent être créées ou enrichies par les collaborateurs à partir du formulaire.

Comme ces applications sont développées en open source, elle peuvent être ensuite partagées avec la communauté. XWiki compte ainsi élaborer un portail applicatif qui viendra se greffer à son offre de Cloud Computing, dévoilée le mois dernier. « Nous réfléchissons également à ce que pourraient apporter des partenaires comme Logica en termes de développements. La problématique sera de gérer la propriété du code, tout en restant dans l’open source »,  conclut Grégory Guéneau.

Promo Newsletter