Du social dans les progiciels de gestion intégrés

Il y a quelques jours, Ray Wang, analyste chez Constellation Research, créait l'événement lors d'une conférence d'utilisateurs SAP à Birmingham. Il suggérait une possible acquisition d'un éditeur de réseau social d'entreprise par le géant allemand du progiciel. Il précisait dans un deuxième temps le nom de la cible : Jive, l'un des leaders du domaine.

Si l'information fut naturellement relayée sur Twitter, elle y fut aussi commentée et relativisée par des spécialistes du domaine. Ce qui démontre que Twitter ne se résume pas à une simple caisse de résonance s'emparant indistinctement de toute information croustillante pour faire du « buzz ». 

Il faut dire que les informations dont disposait l'analyste étaient bien légères : le PDG de Jive avait annulé tous ses rendez-vous au cours des dernières semaines (le prélude en général à une grande annonce), sa société avait déjà collaboré avec SAP et ce dernier éprouve le besoin de se renforcer dans le social.

Le scoop s'apparentait davantage à une spéculation. Celle-ci mérite toutefois qu'on s'y intéresse car le rapprochement entre les mondes des réseaux sociaux et des progiciels de gestion intégré est clairement dans l'air du temps.

De l'humain dans les processus

Salesforce.com a lancé son réseau social Chatter, imité en octobre dernier par Oracle avec Social Network. Quant à Infor, autre grand acteur des progiciels suite à ses multiples rachats, il y vient aussi quoique plus timidement. Sharepoint est appelé à devenir le frontal de tous ses progiciels accessibles en mode web.

Les entreprises, elles-mêmes, s'y intéressent de près. Un grand compte a interfacé son réseau social avec son logiciel de devis pour intégrer des fonctions relationnelles et conversationnelles – les deux composantes d'un réseau social — dans le processus. A un moment donné, son bon déroulement peut soulever des questions qui n'ont pas été prévues ou bien encore nécessiter une expertise particulière dont ne dispose pas l'utilisateur. 

Il lui faudra alors trouver la bonne expertise et s'entretenir avec son collègue. Il sera d'autant plus enclin à le faire si l'opération peut être réalisée de manière fluide sans quitter son interface de travail. Et si l'information est partagée, elle profitera à tous et fera émerger de nouvelles bonnes pratiques, qui complèteront celles codées « en dur » dans le progiciel. 

Ce qui vaut pour le logiciel de devis vaut aussi pour les multiples opérations prises en charge par un grand progiciel de gestion intégré. Celui-ci regroupe des populations partageant une forte culture métier, par exemple les financiers et contrôleurs de gestion. 

Le rapprochement entre SAP et Jive, ou tout autre éditeur de réseau social, fait donc sens. Le scénario de consolidation dans les réseaux sociaux d'entreprise que prédisait le Gartner en 2009 pour l'année 2012 pourrait être légèrement différent de celui imaginé avec l'entrée en jeu des éditeurs de progiciels même si, pour l'heure, il est surtout question d'interfaçage.

Promo Newsletter