Ils n'auront jamais connu l'e-mail

« A quoi ça sert Outlook ? » La question d'un jeune en contrat de professionnalisation dans une mutuelle française a laissé son responsable, chef de projet web, pantois. Indéniablement, l'arrivée de la génération Y dans l'entreprise bouscule quelques codes et certitudes.

Le bon côté a été l'adoption immédiate du gestionnaire de tâches collaboratif qui venait d'être mis en place. Il n'a pas été nécessaire d'argumenter en long et en large sur ses avantages, comparés à ceux de la messagerie, pour partager de l'information et se coordonner.

L'usage professionnel de l'e-mail n'est toutefois pas tant une affaire de génération que d'accès au système d'information. Dans de nombreux secteurs, seule une petite frange d'employés est connectée.

C'est flagrant dans de nombreux secteurs : l'industrie, le BTP, la grande distribution, les services de proximité, les collectivités territoriales... Ainsi, chez Sodexo, premier employeur privé de France, seuls 15% des quelque 430 000 employés disposent d'un poste informatique.

Ils sont passés directement aux outils 2.0

Autre grand compte, Accor vit une situation semblable. Hormis les gens des sièges, la plupart des autres se partagent des PC et ne disposent pas d'une adresse de messagerie nominative. Autant dire que leurs usages d'Outlook sont pour le moins restreints, pour ne pas dire inexistants.

Dans le cadre de la refonte de son intranet, le groupe hôtelier vient de lui accoler un réseau social interne, accessible en situation de mobilité depuis un terminal personnel. C'est le projet que nous vous présentons cette semaine (Les 170 000 employés d'Accor accèdent à une identité numérique).

Les collaborateurs qui s'inscrivent au réseau social – la démarche est volontaire – vont ainsi plonger directement dans un monde 2.0. Ils n'auront jamais vraiment pratiqué l'e-mail, tout du moins dans le monde professionnel.

Il est toutefois bien difficile de se passer totalement de la messagerie. Une entreprise de grande distribution vient de le vérifier. Elle a modifié la procédure d'inscription à son réseau social.

Les collaborateurs qui ne disposent pas d'une adresse mail professionnelle ne sont plus tenus de donner une adresse personnelle lors de la création de leur compte.

Problème : en cas d'oubli de leur mot de passe, ils ne peuvent plus en recevoir un nouveau automatiquement dans leur boîte aux lettres. Du coup, ils décrochent leur téléphone.

Promo Newsletter