La fonction RH sauvée par les enjeux sociétaux

L'administratif colle au quotidien des ressources humaines. En 2019, il monopolise 25 % du temps des DRH-RRH, indiquent ces professionnels dans le baromètre Radioscopie des DRH, réalisé par Cegos auprès de 1065 salariés et 201 directeurs ou responsables des ressources humaines d'organisations de plus de 100 salariés.

Un pourcentage fortement en hausse comparé à 2012, où il n'était que de 14 %, mais tout de même en petite baisse par rapport à 2016, où il culminait à 29 %.

En deuxième position, le rôle de conseil sur le terrain auprès des salariés et managers représente 23 % du temps de travail des DRH, le rôle de partenaire stratégique et d'accompagnement au changement arrivant en troisième position, à 20 %.

Ces deux derniers rôles, que les DRH-RRH classent en tête en termes d'intérêt pour eux, ne s'exercent cependant pas sans difficultés.

Les répondants sont ainsi 56% à déclarer avoir du mal à valoriser l’apport de la fonction RH aux objectifs stratégiques de l’entreprise et 40 % (+19 points par rapport à 2012) vont jusqu'à reconnaître un déficit d'information sur la stratégie de l'entreprise...

Quant au rôle de conseil sur le terrain, il ne semble pas plus évident, si l'on en croit les salariés. Seuls 20 % de ces derniers déclarent le percevoir, le DRH étant davantague vu comme un gestionnaire de processus (27%).

Confiance mitigée

Alors qu'elle bénéficie d'un niveau de confiance faible de la part des salariés (5,5/10), qui lui reprochent notamment une prise en compte insuffisante du facteur humain (34%), un manque de transparence (26%) et un manque de proximité (25%), la fonction RH tire en revanche son épingle du jeu sur le terrain du climat social.

Une large majorité de salariés (66 %, mais jusqu'à 78 % chez les moins de 30 ans) reconnaissent ainsi son rôle dans l'accompagnement des évolutions sociétales, en termes d'égalité professionnelle homme-femme, de politique inclusive ou de lutte contre les discriminations.

Un bon point, même si, visiblement, il reste beaucoup à faire pour que les DRH-RRH soient en mesure de répondre aux autres grands enjeux de leur fonction, notamment l'accompagnement des projets de numérisation et de transformation, que 48 % d'entre eux classent en tête de leurs priorités sur le plan stratégique.

Promo Newsletter