La souris 2.0 et l'éléphant 1.0

Le retour d’expérience que nous présentons cette semaine rend compte d’un conflit assez emblématique. Les protagonistes sont d’un coté la direction des systèmes d’information d’un grand groupe voulant faire de Sharepoint le standard unique pour tous les intranets. Et de l’autre ses filiales qui, après avoir présenté un projet alternatif, se mettent à déployer du wiki à qui mieux-mieux.

Le grand projet informatique top-down achoppe sur de petits projets bottom-up, conçus par des équipes métiers, au plus proche des besoins des utilisateurs. Projets qui, succès aidant, se propagent de manière virale de filiale en filiale. Tout est en place pour un beau choc frontal entre visions 1.0 et 2.0 au sein de la même entreprise !

La DSI a depuis longtemps la haute main pour conduire les projets d’envergures et stratégiques pour l’entreprise. L’importance des investissements et la complexité technique de mise en œuvre le justifient. Mais l’arrivée du web 2.0 et de solutions prêtes à l’emploi et peu onéreuses changent la donne. Il est maintenant facile pour n’importe quelle entité de les expérimenter et de passer à autre chose si cela ne convient pas.

A contrario, un directeur informatique qui a la responsabilité de choisir un intranet pour des dizaines de milliers d’utilisateurs sera enclin à privilégier la sécurité. Mieux vaut déraper avec un Microsoft ou un IBM (qui pourra critiquer un tel choix ?) qu’avec une solution web 2.0, fût-elle innovante et adaptée aux besoins.

Le grand oublié dans cette approche est l’utilisateur final, qu’il faut ensuite rallier à coup de formation et d’accompagnement au changement. Cela marchait à peu près lorsqu’il n y avait pas d’alternative. Maintenant elle existe, et en plus avec une approche résolument  « user friendly ». Mais de là à croire qu’un éléphant puisse avoir peur d’une souris…

Promo Newsletter