La transformation mobilise les DRH, moins la RSE, la diversité et l'inclusion

En 2020, la première priorité des directions de ressources humaines reste d'accompagner la transformation de leur entreprise. C'est ce que déclarent 91 % des 116 interrogées pour la nouvelle édition du Baromètre RH réalisé par Gras Savoye Willis Towers Watson. En 2019, elles étaient 82 %. Pour 71 % d'entre elles, il s'agit même d'une priorité absolue, contre 62 % un an auparavant.

Comment accompagner cette transformation ? En mettant en place une culture qui favorise l’innovation et l’agilité, répondent en majorité les DRH (84%). Illustration de cette volonté, ces dernières sont désormais 31 % à promouvoir le recours à l'intrapreneuriat.

Parmi les autres principaux leviers, 56 % misent aussi sur une gestion des emplois et des parcours professionnels, et elles sont autant à vouloir apporter de la flexibilité aux organisation et au temps de travail, quand 52 % comptent également sur la dématérialisation des tâches et la robotisation.

Face à l'enjeu de la transformation des entreprises, la marque employeur campe à la première place (92%) en matière de politique de gestion des talents, devant le développement des compétences (90%).

Pour renforcer l’engagement et la fidélisation des collaborateurs, 80 % des DRH misent sur le développement des compétences de leadership, 73 % sur le management de la performance et 61 % sur la gestion des hauts potentiels.

Le recrutement encore et toujours à numériser

Après la transformation de l'entreprise, les deux grandes priorités des DRH sont l'expérience salarié (53%) et la transformation et numérisation de leur propre fonction (47%).

Sur ce dernier sujet, si les DRH comptent sur le recours à l’intelligence artificielle et la robotisation (36%) et sur l’utilisation de plates-formes de talents (36%), le recrutement continue de rester le processus prioritaire à numériser, pour 86 % d'entre elles. Viennent ensuite la formation (82%) et l'évaluation (78%).

Enfin, la dernière grande priorité des DRH est la promotion et le développement des politiques de RSE, diversité et inclusion. Dans ce domaine, 89 % des interrogées mettent au premier plan la qualité de vie au travail et le bien-être des collaborateurs, 85 % l'égalité femmes-hommes et 74 % la non-discrimination au travail.

Des questions effectivement déterminantes pour améliorer l'expérience vécue en entreprise et l'engagement des salariés.

Reste que ce volet RSE, diversité et inclusion semble peu mobiliser les DRH, puisqu'elles ne sont que 31 % d'entre elles à en faire une de leur 4 grandes priorités.

Ce ne sont sans doute pas des sujets de transformation.

Promo Newsletter