Le collaboratif, un mouvement de fond pour les DRH

Quelle a été la plus grande mutation de l'entreprise ces dix dernières années  ? Le développement des réseaux sociaux et du collaboratif, répondent les DRH interrogés par la société CSC et l'institut de sondage TNS Sofres pour la dixième édition du Baromètre RH et Transformation, dont les résultats étaient publiés hier.

Ils sont exactement 74% à faire cette réponse, la diffusion des technologies arrivant en deuxième position à 71% et la prise en compte du bien-être au travail en troisième à 70%.

Selon cette enquête menée auprès de 182 entreprises européennes de plus de 500 salariés, le travail et les outils collaboratifs auraient, pour les DRH, constitué un puissant levier de transformation de l'organisation du travail, dans un contexte de concurrence accrue où les entreprises doivent être davantage agiles.

Une tendance au collaboratif qui ne devrait d'ailleurs pas s'affaiblir, puisqu'ils sont encore 72% à considérer que, par exemple, l'essor des réseaux sociaux constituera un thème central des prochaines années.

Recréer de l'engagement

Surtout, le collaboratif devrait répondre à un autre enjeu auquel font face les entreprises, le désengagement de leurs salariés. Depuis 2004, l'on assisterait en effet à un double mouvement : d'une part, une diminution des indicateurs de conflit (jours de grève, absentéisme, litiges aux prud’hommes, licenciements pour faute) ; d'autre part, une progression de la prise de distance des salariés vis-à-vis de l’entreprise.

« Le lien entre les entreprises et les salariés n’a cessé de se distendre au moment même où elles ont besoin d’initiative, de créativité et de passion. De moins en moins d’entreprises peuvent se passer du facteur humain pour accroître leur performance. C’est pourquoi l’amélioration de l’engagement des salariés (26% en 2003, 67% en 2012) est une priorité pour les DRH », explique le Baromètre, pour qui la « création d’un environnement évolutif et créatif avec des salariés impliqués et reliés entre eux par des médias sociaux est une opportunité de changer la façon de travailler des entreprises. »

Reste que, dans ce mouvement de transformation organisationnelle imposé par la nécessité tout à la fois d'une plus grande agilité de l'entreprise et d'une plus grande implication des salariés, mouvement où le management se retrouve le plus souvent bousculé, voire forcé au grand écart, le Baromètre insiste sur le facteur clé que joue ce dernier dans le changement, à travers le dialogue, le partage, le bon climat social qu'il peut favoriser au sein des équipes.

Mais comment s'appuyer sur le management pour mener la nécessaire transformation culturelle de l'entreprise ? Chez le spécialiste de la nutitrition animale Adisseo, c'est une communauté managériale 2.0 qui a été lancée par la DRH. Un espace où elle-même s'efface pour laisser libre champ à toutes les lignes managériales, des directions aux agents de maîtrise en usine. C'est à cette démarche novatrice que nous consacrons un article retour d'expérience cette semaine.

Promo Newsletter