Le dynamisme des éditeurs collaboratifs détonne

L'édition logicielle française se porte bien dans son ensemble. Le panorama du Top 250, établi par Syntec Numérique et le cabinet EY, fait apparaître une croissance de 17 % du chiffre d'affaires du secteur entre 2013 et 2014.

Selon la taille des éditeurs, la situation est toutefois assez contrastée. Le peloton de tête des dix premiers du classement affiche une progression supérieure de 5 points à la moyenne. Sans eux, le secteur ne croît que 10 %.

Les éditeurs qui réalisent moins 10 millions d'euros de chiffres d'affaires - 62 % du panel mais seulement 7 % du chiffre d'affaires de la profession - sont moins bien lotis. Il leur a fallu deux ans pour augmenter leurs revenus de 25 %.

L'une des raisons tient à leur absence de présence à l'internationale. Le dynamisme des trois locomotives Dassault Systèmes, Ubisoft et Criteo s'explique principalement par le boom des ventes à l'étranger.

Celles-ci pèsent pratiquement pour les deux tiers dans leurs chiffres d'affaires, contre la moitié un an plus tôt.

Les spécialistes du collaboratif font figure d'exception dans le paysage des éditeurs français. Aucun d'eux ne dépasse les 10 millions de chiffre d'affaires et leur activité se développe néanmoins sur un rythme très soutenu.

Jalios tient la forme

En début d'année, nous indiquions que les ventes de réseaux sociaux d'entreprise en mode Saas sur le marché français avaient progressé de 40 % en 2014 (voir à ce sujet notre article).

Ce n'est pas la seule catégorie d'éditeurs collaboratifs à afficher de bons résultats. Il y a quelques semaines, Jalios a publié les résultats de son exercice fiscal, clos fin juin.

Le chiffre d'affaires a bondi de 33 %. Un dynamisme digne d'une start up ou d'un ténor du secteur logiciel. L'éditeur n'est ni l'un, ni l'autre.

Il a maintenant 15 ans d'existence et ses 5,2 millions d'euros le rangent au 175e rang de l'étude de Syntec Numérique et EY.

Un peu plus loin dans le classement, le spécialiste Open Source Xwiki est aussi sur une belle dynamique. Son chiffre d'affaires a progressé de plus de 30 % en 2014 pour atteindre 2,1 millions d'euros.

Le dynamisme du marché collaboratif et social ne bénéficie toutefois pas à tous les éditeurs. Certains ont jeté l'éponge, d'autres traversent une passe difficile.

NB : D'autres éditeurs collaboratifs, comme Wisembly ou Jamespot, devraient intégrer rapidement le Top 250. Ils sont classés cette année respectivement au 261e et au 292e rang.

Promo Newsletter