Le réseau social d'entreprise, c'est du sérieux !

Extension du domaine d’intervention inattendue, mais somme toute logique ! Les plates-formes collaboratives et sociales sont utilisées principalement pour dynamiser la communication interne, partager des connaissances, améliorer l’efficacité d’une équipe et, plus rarement, pour fluidifier un processus métier ou encourager l’innovation participative.

Elles n’étaient pas prédestinées à se mettre au service des plans de reprise d’activité (PRA). La situation évolue. Jamespot annonce une déclinaison de sa plate-forme destinée à aider les entreprises à se rétablir au plus vite après un incident, une panne, une attaque informatique ou tout autre aléa.

L’éditeur français n’avait pas anticipé cet usage. Il y a répondu suite à une sollicitation d’un grand compte momentanément privé de ses plates-formes de productivité et de collaboration.

On mesure, au passage, le changement de perception des organisations vis-à-vis du réseau social d’entreprise. Celui qui était parfois qualifié de « joujou » par des DSI dédaigneuses est aujourd’hui considéré comme une brique du système d’information essentielle et suffisamment fiable pour lui confier une mission critique.

Accélérer le retour à une activité normale

Un plan de reprise d’activité ne se résume pas à ses seuls aspects techniques, même si ceux-ci sont bien entendu indispensables. Sa réussite nécessite de mobiliser rapidement des équipes, de leur donner les moyens de se coordonner et de mettre à leur disposition des ressources clés : listes de personnes à contacter, procédures à appliquer pour redémarrer tel ou tel pan d’activité… Le réseau social est taillé pour ces missions. En palliant le déficit de collaboration, il accélère le retour à une activité normale.

Dans sa première version, Jamespot PRA se concentre sur la communication, la gestion documentaire et le fléchage de parcours depuis une page d’accueil. Lors du brainstorming mené entre les équipes de l’éditeur et de son client, il avait été question de peuplement automatique de communautés, d’envois massifs de SMS en cas de problème, de documents marqués avec une date de péremption pour s’assurer qu’ils soient bien à jour…

Ces raffinements n’ont finalement pas été intégrés, mais ils ne sont pas abandonnés. Ils pourraient se retrouver dans de prochaines moutures si le marché accueille favorablement cette nouvelle offre.

Promo Newsletter