Le Social Business, sorti des discours mais bien vivant

On le donnerait facilement pour mort. Le concept de Social Business a disparu des argumentaires marketing au profit de la transformation digitale.

Celle-ci a le mérite d'être plus explicite, plus en phase avec les grands enjeux du moment et de promouvoir une approche plus globale et plus stratégique.

Il n'empêche que les grands principes du Social Business, dont la vocation est d'inscrire les mécanismes sociaux au coeur des processus de travail, sont de plus en plus souvent mis en œuvre.

Il y a encore deux ou trois ans, rares étaient les entreprises à avoir positionné leur réseau social d'entreprise comme un outil au service de la collaboration des métiers.

Collaboratif-info s'est fait l'écho de quelques belles initiatives d'organisations pionnières, comme Schneider Electric ou la SNCF.

Pas seulement l'affaire des grands comptes

En 2015, la connexion du réseau social aux applications du système d'information s'impose comme une évidence pour de nombreuses organisations, même si elle n'intervient le plus souvent que dans un deuxième temps.

C'est le cas en particulier pour Orange, notre retour d'expérience de la semaine. La deuxième génération de Plazza, sortie cinq après la première, est pensée comme un hub social.

Cette évolution du réseau social vers le métier ne se vérifie pas uniquement chez les grands comptes. Pour citer un cas récent, l'éditeur de CRM Conecteo (35 employés) a déployé cet été un réseau social d'entreprise.

D'ici quelques semaines, il le branchera sur l'application GLPI pour faire remonter les tickets d'incidents dans le flux d'activités de Jive.

Les éditeurs d'ERP se convertissent au collaboratif

Les éditeurs de réseaux sociaux d'entreprise ne sont pas les seuls à pousser les technologies sociales pour développer la collaboration métier. Salesforce, SAP, Oracle et Microsoft le font déjà.

Ils ont été rejoints plus récemment par d'autres éditeurs d'ERP. Infor s'appuie sur les technologies de Microsoft. IFS et Epicor ont, pour leur part, développé leurs propres briques sociales intégrées dans les dernières versions de leurs applications.

Ils ne comptent pas encore de clients en France qui ont déployé ces nouvelles fonctions, mais ils sont en discussion avec quelques-uns.

L'une des interrogations qui remonte concerne le lieu des conversations : doivent-elles se dérouler au sein de l'ERP ou au sein du réseau social d'entreprise ?

Avec le Social Business vient immanquablement la question de l'urbanisation du système d'information.

Promo Newsletter