Le sponsor peut beaucoup, mais il ne peut pas tout

C’est un des conseils incontournables partagés par ceux qui portent un projet de réseau social d’entreprise : s’assurer de l’appui d’un sponsor haut placé. Cela s’est vérifié une nouvelle fois à l’occasion des retours d’expérience présentés lors du dernier salon Intranet, RSE & Collaboration.

Il est paradoxal de devoir faire appel à la direction pour promouvoir des pratiques qui visent à faire remonter la parole du terrain et favoriser les échanges transversaux, mais c’est bien souvent indispensable dans les entreprises où prédomine une culture hiérarchique.

Le sponsor intervient à différents moments clés. En début de projet, il légitime la démarche et accorde les ressources nécessaires : du temps, une équipe et un budget.

Une implication à différents niveaux

Par la suite, il est également sollicité pour lever les freins et obstacles et éviter que les objectifs initiaux soient dévoyés par un luxe de précautions. Ainsi, mettre en place une modération a priori ou exiger une authentification forte pour se connecter à la plate-forme si cette dernière ne bénéficie pas du SSO (Single Sign-On) risque de freiner voire d’annihiler la participation.

Le sponsor peut également être amené à jouer un rôle d’arbitre entre les membres du comité de pilotage. Il est fréquent que soient associées les directions de la communication, des ressources humaines et des systèmes d’information, mais leurs motivations ne convergent pas toujours.

Son autorité est, par ailleurs, essentielle pour embarquer le management intermédiaire. Ce dernier  a bien souvent le sentiment d’être court-circuité en raison d’une information qui circule plus librement.

Soutenir les initiatives locales

Essentiel, l’investissement du sponsor ne garantit pas une adoption du réseau social. La clé de la réussite repose sur l’engagement des collaborateurs. Les initiatives des plus volontaires ont besoin d’être encouragées, accompagnées et reconnues.

Ce sont d’autres relais qui sont chargées de ce rôle : les équipes digitales ou, tout simplement, des managers proches du terrain. Un cabinet de conseil indiquait que lorsqu’un responsable d’entité actif se montrait actif dans sa communauté, le niveau de participation augmentait de 30%.

Promo Newsletter