Le télétravail au menu du retour au travail

L'heure est à la transformation organisationnelle. C'est ce qu'estiment 80 % des dirigeants d'entreprise, selon un sondage Opinion Way réalisé pour Eléas, Procadres et Vivant Avocats.

Les changements concerneraient en particulier les nouveaux modes de travail, conséquence de l'expérience vécue durant le confinement.

Dans ce domaine, le télétravail arrive en tête, avec 39 % des dirigeants prévoyant son renforcement, devant la réorganisation des processus (35%) et la transformation numérique (29%).

Pendant ce temps, le patronat et les syndicats poursuivent leurs discussions justement sur le télétravail, entamées le 5 juin dernier à l'initiative du Medef. Mais le consensus semble loin d'être trouvé.

Les représentants des salariés souhaitent s'engager dans la négociation d'un accord national interprofessionnel sur le sujet, afin de créer de nouveaux droits pour les télétravailleurs. Une voie apparemment jugée prématurée côté patronat.

Un lieu de travail essentiel

Parmi les questions mises sur la table par les syndicats en termes d'encadrement du télétravail, figure notamment l'impossibilité pour un salarié de le pratiquer 100 % de son temps de travail.

« L’alternance télétravail/travail en présentiel doit être privilégiée afin d’éviter le phénomène d’isolement du télétravailleur et les risques professionnels associés », défend par exemple la CFDT, qui souhaite limiter le télétravail à 3 jours par semaine.

« La relation du travailleur avec le collectif de travail et la ligne managériale notamment par une communauté d’expérience et un dialogue professionnel sur le lieu de travail est essentielle », ajoute la centrale.

Interrogés sur leur vision du travail à moyen et long terme dans le cadre d'une étude réalisée par ManPowerGroup, les salariés français sont, eux, 43 % à estimer que la crise sonne le glas du travail à plein temps au bureau et 50 % jugent cette évolution positive.

Les avantages du télétravail, selon eux ? Ne plus prendre les transports (52%), avoir des horaires de travail flexibles (38%), éviter les contacts physiques (38%), passer davantage de temps en famille (38%) et avoir davantage d'autonomie (36%).

Parallèlement, 41 % des interrogés sont contents de retrouver leur lieu de travail. Leurs principales motivations ? Le désir de sociabilisation (34%) et la collaboration avec leurs collègues.

Le lien social et une collaboration facilitée arrivent d'ailleurs en tête des avantages qu'ils trouvent au présentiel par rapport au télétravail, juste derrière la séparation entre vie pro et vie perso.

Promo Newsletter