L'effort commercial des éditeurs de RSE en direction des PME

Qu'est-ce qui fait que si peu de PME soient équipées de réseaux sociaux d'entreprise ? Les raisons sont multiples et pas uniquement imputables à leur prudence face à l'incessant tourbillon médiatique du secteur informatique.

Les spécialistes des réseaux sociaux d'entreprise se sont logiquement tournés en priorité vers les clients les plus faciles à convaincre. Et, de fait, les grands comptes ont été indéniablement les plus prompts à s'intéresser à cette famille d'outils. Et ce sont les retours d'expérience de ces grands noms qui sont régulièrement présentés lors des salons et conférences consacrées au 2.0.

Problème : il n'est pas évident pour une structure de quelques dizaines ou centaines de personnes de reprendre à son compte le projet d'un Axa, d'un Orange ou d'un Renault. Les PME font pourtant face à des défis semblables, mais les approches à mettre en œuvre diffèrent sensiblement.

Elles n'ont pas les moyens de dégager les mêmes ressources humaines et financières (pour l'accompagnement ou la sélection des produits par exemple), l'ordre des priorités n'est pas forcément le même (commencer par relier les équipes internes ou se rapprocher des ses partenaires)...

On peut ajouter que les plus volontaires des PME éprouvent parfois des difficultés à faire connaître leurs projets auprès des fournisseurs. On a vu des appels d'offres auxquels seuls deux éditeurs ont répondu. Les éditeurs de réseaux sociaux d'entreprise et les PME ont décidément du mal à se rencontrer.

RSE Speed Meeting, une initiative conjointe de trois éditeurs

C'est pourquoi on peut saluer l'initiative conjointe de Jamespot, Knowledge Plaza et Yoolink. Le 16 avril prochain à la Cantine (Paris), ces trois éditeurs inaugurent un nouveau format de rencontre d'une journée, baptisé RSE Speed Meeting.

La matinée est consacrée à la présentation de cas d'usage et l'après-midi aux rendez-vous avec les éditeurs. C'est l'occasion pour les porteurs de projet, venus de PME mais pas seulement, de confronter les visions de spécialistes du domaine et de comparer les réponses qu'ils apportent en termes d'outillage.

Tous trois appartiennent à la familles des éditeurs de réseaux sociaux d'entreprise en mode Saas, mais leurs solutions présentent des spécificités qui peuvent faire la différence selon la nature des projets.

Un autre spécialiste national, talkSpirit, a lancé le mois dernier la première édition de son Université. Une initiative qui va dans le même sens : toucher un public plus large.

Chaque promotion, regroupant une vingtaine de sociétés, embarque pour trois mois, pendant lesquels l'éditeur met gratuitement à disposition sa plate-forme logicielle et un package d'accompagnement. Ce dernier comprend des conseils génériques et quelques rendez-vous individuels (voir à ce sujet l'article consacré à cette initiative).

Ces deux démarches commerciales coïncident avec la maturité croissante du marché mais également avec la montée en puissance des grands éditeurs généralistes. Ces interlocuteurs traditionnels des grands comptes ont ajouté la corde sociale à leur arc.

Les PME peuvent remercier les Cisco, Salesforce, Tibco, qui ont rejoint IBM et Microsoft, même si leurs offres ne les concernent pas forcément.

Promo Newsletter