L'entreprise 2.0 facile n'existe pas

Un certain discours ambiant qui tend à focaliser les démarches 2.0 sur les processus métiers sous prétexte de meilleure adoption et de bénéfices rapides ferait parfois presque oublier que l'entreprise 2.0 dans toute sa plénitude n'est pas un point perdu dans le lointain. De belles expériences existent, l'assureur MMA, auquel nous consacrons un article cette semaine, en fournit d'ailleurs une bonne illustration.

Le processus métier en mode 2.0 n'a bien sûr rien de trivial. Il est même au contraire plutôt étonnant de s'imaginer qu'il pourrait ne pas soumettre lui aussi, à un certain stade ou en fonction du contexte, les structures organisationnelles et hiérarchiques de l'entreprise à une tension génératrice de réticences, de résistances, et donc ne pas nécessiter in fine un saut culturel.

Dans la démarche originale mise en place par MM@cadémie pour accompagner la transformation de MMA en entreprise 2.0, la mutation ne procède pas, en tout cas, d'un élargissement du périmètre fonctionnel du collaboratif. Comme si, dit de manière un peu caricaturale, l'on apprenait d'abord à partager son agenda avant d'être capable de partager son savoir, ses idées, voire des responsabilités.

Il s'agit bien plutôt, ici, d'une lente immersion de l'entreprise dans un périmètre d'emblée complet. Un mouvement rendu possible par le choix d'une démarche fondée sur le volontariat, et donc centrée sur l'humain et son désir de contribuer et d'expérimenter plutôt que sur son activité, comme le propose aujourd'hui les tenants des processus métier 2.0 dans une optique plus rationnaliste.

Mais il est vrai qu'en cette période d'essor du collaboratif, il n'est plus rare de croiser des entreprises pensant s'exonérer de vraies convictions et exigeant de basculer à moindre frais dans une culture du partage.

L'exemple de MMA montre néanmoins qu'il n'y a pas de raccourci ni d'entreprise 2.0 facile. Parce que c'est une transformation très structurante, elle nécessite d'agir sans précipitation. Mais elle ne justifie pas pour autant d'en raccourcir la vue, ni la vision.

Promo Newsletter