Les deux facettes du portail face au réseau social

Coupler réseau social et portail est une démarche de plus en plus courante dans les grandes entreprises. Plusieurs d'entre elles l'ont déjà fait, de nouvelles y réfléchissent. S'il y a de bonnes raisons à ce choix d'urbanisation, d'autres sont moins avouables.

Commençons par les premières, les plus évidentes. L'objet d'un portail étant de chapeauter l'ensemble du système d'information, il n'est pas surprenant que le réseau social d'entreprise rentre dans le périmètre.

En outre, les technologies de portail sont aujourd'hui mûres. Elles ont fait leurs preuves en matière d'intégration, d'administration, de personnalisation en fonction des profils, d'adaptation aux chartes graphiques...

Cette option d'urbanisation est peut-être plus délicate lorsque le réseau social affiche déjà une couleur métier et s'interface avec des applications. C'est de plus en plus souvent le cas avec la gestion de la relation client. Cela dit, le réseau social n'est pas en mesure d'offrir les mêmes capacités d'intégration et de publication qu'un portail.

Vu de l'utilisateur, l'intégration entre ces deux familles de logiciels est séduisante. C'est l'assurance de disposer d'un point d'accès unique à ses applications et à ses contenus avec une gestion des mots de passe unifiée. Voilà pour le côté pile.

Côté face, les motivations des entreprises ne visent pas toujours à simplifier la vie de l'utilisateur. Un autre enjeu consiste pour les directions de la communication à reprendre la main face au réseau social, qui menace d'éroder l'audience de l'intranet. 

Bien sûr, on trouve des directions de la communication qui ont choisi d'investir le réseau social et d'y créer des groupes et d'activer les quelques fonctions éditoriales existantes, comme la possibilité d'afficher en tête de liste une contribution. Certaines sont mêmes moteurs dans les projets. Nous nous sommes faits l'écho de plusieurs de ces projets dans Collaboratif-info.

Reléguer le réseau social au même niveau que les autres applications

D'autres ne s'en satisfont pas et veulent retrouver un espace plus évolué graphiquement, mieux contrôlé et plus visible, plutôt que de remettre en cause le contenu qu'elles diffusent. Dans le réseau social, la parole de la direction cohabite avec les contributions de tout un chacun, elle est ouverte aux commentaires, aux Likes...

Le portail apparaît dès lors comme le moyen de recadrer le réseau social en le faisant descendre d'un cran pour le placer au même niveau que les autres applications. Quand il se connectera le matin, l'employé découvrira toutes les belles réalisations de son entreprise... qu'il risque de zapper comme à son habitude. 

De belles luttes d'influence ont lieu aujourd'hui au sein des entreprises. Il sera intéressant de voir ce que leurs portails afficheront en termes de contenu, quelle mixité ils proposeront entre la communication officielle et le flux que chaque employé se sera construit. 

Cette semaine se tenait à Paris la conférence annuelle de Liferay, éditeur d'un portail Open Source. Son PDG Bryan Cheung a livré sa vision : le portail doit évoluer pour mettre l'accent sur l'engagement et devenir une fabrique à interactions entre les utilisateurs et l'entreprise. Beau programme !

Promo Newsletter