Où en est l'Entreprise 2.0 ?

La troisième édition parisienne d'Enterprise 2.0 Summit, qui vient de se clore, a été tout en contrastes sur l'état d'avancement de l'entreprise 2.0. Il a fallu attendre le dernier des treize retours d'expérience, celui du Groupe Poult, pour découvrir un exemple de transformation en profondeur et généralisé du fonctionnement d'une organisation (voir à ce sujet notre article Quand le management entre en mode révolution). 

Les exigences d'un LBO ont conduit le fabricant de biscuits toulousain a se réinventer et à définir un nouveau projet. Il a pris le parti de devenir une entreprise citoyenne, démocratique, capable de se réorganiser en permanence et où l'innovation est l'affaire de tous. 

Des choix radicaux ont été faits. L'un des plus significatifs s'est concrétisé par l'abandon du comité de direction au profit d'un leadership tournant. Le recrutement et les rémunérations sont également devenus l'affaire d'un collectif qui réunit des représentants de toutes les composantes de l'entreprise. 

Pour ces initiatives, qui lui ont permis d'être plus performant et de gagner des parts de marché, l'industriel a été distingué à plusieurs reprises depuis 2010. Il a reçu le trophée de l'innovation, celui d'Innov'acteurs et dernièrement celui des espoirs du management.

Le Groupe Poult et ses 800 employés était toutefois l'une des rares PME à témoigner parmi des entreprises comptant le plus souvent plusieurs dizaines de milliers d'employés, voire plus de 100 000 pour quelques-unes.

Les entreprises se sont appropriées les discours des experts

Les retours d'expérience qu'elles présentaient n'impactaient que marginalement le fonctionnement quotidien de leurs collaborateurs. Du coup, dans les allées d'ESCP Europe, qui accueillait l'événement, certains des participants avaient du mal à cacher leur déception devant la lenteur des transformations.

D'autres déploraient que les discours n'aient guère évolué depuis deux ou trois années. C'est vrai, mais il y a toutefois une différence de taille. Ce ne sont plus les mêmes interlocuteurs qui les tiennent. Les entreprises se sont appropriées les préconisations des experts du 2.0 et elles ont commencé à les mettre en pratique, même si les réalisations sont encore loin d'être abouties. 

Un bon exemple concerne la socialisation de processus, qui devait être un temps fort de l'édition 2014 d'Enterprise 2.0 Summit. En fin de compte, peu d'exemples concrets avec des bénéfices tangibles ont été présentés. 

Pour le reste, il y a eu de nombreuses et belles histoires racontées. Nous aurons l'occasion d'y revenir dans les colonnes de Collaboratif-info. 

Promo Newsletter