Réseau social : des spécialistes qui comptent sur le marché français

A peine moins de 10 millions d'euros ! Tel est le chiffre d'affaires cumulé des ventes de licences en mode Saas sur le territoire français par les éditeurs de réseaux sociaux d'entreprise en 2011. Ce montant est extrait de la dernière étude du cabinet de conseil Lecko. 

Il peut sembler dérisoire rapporté aux projections des grands cabinets d'analyse américains qui évaluent le marché du Social Business à plusieurs milliards de dollars à un horizon de quelques années. A lui seul, Jive a réalisé plus de 33 millions de dollars de chiffre d'affaires au niveau mondial au cours des six premiers mois de l'année 2011. 

Vu du marché français, le poids de cette dizaine de spécialistes, qui vendent majoritairement en mode Saas, apparaît faible. Plusieurs remarquent tempèrent toutefois une lecture brutale des chiffres.

Il ne s'agit que de ventes de licences, les activités complémentaires de ces éditeurs (conseil, accompagnement, formation), qui contribuent à un tiers de leurs chiffres d'affaires, ne sont pas prises en compte.

En outre, le mode location lisse les recettes sur plusieurs années. Il faudrait multiplier ce chiffre par 2 ou 3 pour le comparer avec les ventes de licences perpétuelles, modèle privilégié par les grands éditeurs.

La vente de réseaux sociaux d'entreprise en mode Saas progresse de 60% par an

Maintenant, si l'on s'intéresse aux perspectives de ces spécialistes, les chiffres sont plus impressionnants. La vente de licences de réseaux sociaux d'entreprise en mode Saas a progressé de 60% en 2011 en France et le rythme s'annonce aussi soutenu cette année. 

De nouvelles entreprises cherchent à s'équiper, les clients existants étendent le périmètre de leur réseau social et les éditeurs continuent de faire évoluer leurs solutions et répondent à de nouveaux besoins avec des solutions plus évoluées. 

Il est d'ailleurs frappant de noter que parmi la trentaine de solutions étudiées par Lecko, celles qui ont le plus évolué fonctionnellement en 2011 viennent des spécialistes : SeeMy, Jamespot et Knowledge Plaza.

Pour Arnaud Rayrole, Directeur général de Lecko, ces éditeurs en mode Saas sont les moteurs de l'innovation dans les réseaux sociaux d'entreprise : « leur cycle d'innovation est plus court et leurs avancées nourrissent les roadmaps des autres éditeurs ».

Et il reste encore beaucoup à développer. Si l'ensemble des solutions a bien progressé depuis l'année dernière, seules trois solutions couvrent 80% des fonctions sociales étudiées par le cabinet.

L'importance de ces éditeurs spécialisés dans les réseaux sociaux d'entreprise dépasse de loin leur chiffre d'affaires. Ils contribuent à définir de nouveaux usages et, à ce titre, à transformer les entreprises. 

Ceci dit, dans les grands groupes, IBM, Jive et Microsoft sont bien souvent incontournables. La capacité des spécialistes à se lier avec les solutions de ces grands éditeurs, voire à s'insérer dans leur écosystème, constitue un nouvel enjeu. 

Plus globalement se pose la question de l'urbanisation du système d'information social. Le tome 4 de l'étude des réseaux sociaux d'entreprise de Lecko explore cette problématique. Nous aurons l'occasion d'y revenir très prochainement à Collaboratif-info. 

Promo Newsletter