Tous les chemins ne mènent pas à l'innovation collaborative

« J'ai des demandes internes de toutes parts », me confiait cette semaine une responsable innovation ayant mis en place une démarche de créativité très intéressante, qui donnera d'ailleurs bientôt lieu à un retour d'expérience sur Collaboratif-info.

Je l'évoque ici, car je la trouve dans l'esprit assez proche de la démarche d'innovation du fabricant d'électro-ménager FagorBrandt à laquelle nous consacrons un article dans notre nouvelle édition. 

Le point commun entre les deux ? Si la première se déroule en présentiel tandis que la seconde s'appuie sur un dispositif en ligne, toutes deux se distinguent nettement des démarches participatives fortement typées web 2.0 auxquelles l'on pense aujourd'hui sitôt qu'il est question d'innovation et de collaboratif.

Or, en innovation comme ailleurs, le collaboratif n'est pas une histoire de quantité mais de qualité d'interaction. En apprentissage, le collaboratif peut ainsi commencer entre deux pairs, quand dans le monde du travail il suffit parfois des bonnes interactions entre seulement trois personnes avec leurs connaissances spécifiques pour tout bouleverser, comme le montrait l'exemple de l'hôpital Vert déjà évoqué dans un édito.

En dehors de l'intérêt réel que présentent les démarches d'innovation participative 2.0, elles ne sont donc pas nécessairement le meilleur chemin pour répondre au besoin d'une innovation davantage collaborative au sein de l'entreprise, qu'il s'agisse de favoriser une meilleure interaction entre pairs ou de compenser des caractéristiques structurelles comme les niveaux hiérarchiques, la distinction experts/non experts, l'hétérogénéité métiers ou la diversité fonctionnelle.

Chez FragorBrandt, qui au passage disposait déjà d'un système de boîte à idées, l'un des enjeux du nouveau processus d'innovation était ainsi de mieux impliquer la R&D et le marketing, un objectif atteint. Quant à la démarche de créativité citée en ouverture de cet édito, c'est tous les métiers et fonctions qu'elle touche désormais et, cela, à leur propre demande. Une belle réussite.

Dans d'autres entreprises où les choses ne sont malheureusement pas aussi simples, il arrive que l'on préfère avancer masqué en se réfugiant derrière une démarche d'innovation participative 2.0 pour tenter de contourner la rigidité de l'existant. L'expérience n'a cependant pas encore démontré qu'il s'agissait d'une tactique vraiment payante.

Promo Newsletter